Flash Info

  • Il y a 7 heures 53 minCyclisme: L'Union cycliste internationale (UCI) va utiliser l'arbitrage vidéo la saison prochaine
  • Il y a 7 heures 55 minFootball-FIFA: Ronaldo, Messi et Neymar finalistes au titre de Joueur de l'année
  • Il y a 8 heures 12 minFootball-El.CM 2018: Marc Wilmots devrait donner sa liste pour le Mali le jeudi 28 septembre prochain
  • Il y a 8 heures 14 minViet Vo Dao: Le président de la Fédération mondiale promet un stage au Vietnam aux encadreurs ivoiriens
  • Il y a 8 heures 15 minFootball-Ligue 1: Diabaté Inza quitte l'AS Tanda et signe 2 ans en faveur du FC San Pedro
  • Il y a 8 heures 15 minAfrobasket 2017 Dame: Les Eléphantes ont reçu une prime olympique de 450.000 Frs Cfa chacune
Football, Ligue 1

Traoré Siaka : « Je suis toujours en danger »

1 March 2017 0

Pointé du doigt par de nombreux supporters qui réclament son limogeage, Traoré Siaka reste focalisé sur le travail qu’il a à faire pour faire progresser l’équipe de l’ASEC. Par contre, il est paré à toute éventualité concernant son poste d’entraîneur du club jaune et noir.

Traoré Siaka. Deux matches sans victoire et sans avoir inscrit le moindre but, n’est ce pas le signe d’une équipe et surtout d’une attaque essoufflée ?

Dans le contenu, nous faisons un bon match face au Stade d’Abidjan. Mais nous avons manqué d’efficacité devant les buts. On a perdu encore une fois des points et il y a de quoi à ne pas être satisfait. Mais ce n’est pas un signe d’essoufflement. Nous allons continuer à mettre l’accent sur la finition, et je vous promets que cela va payer.

Les supporters de l’ASEC évoquent un problème de vestiaires avec Jacob Dépodé confiné à chaque fois sur le banc. Y-a-t-il une affaire Dépodé à l’ASEC ? Ne fait-il pas partie de vos plans ?

Les supporters ne sont pas avec nous à l’entraînement. Et c’est là où les décisions se prennent. C’est par rapport au travail de la semaine que nous faisons le choix des joueurs. Jacob Dépodé est un jeune qui a des qualités. Nous n’en doutons pas. Mais il a besoin de travailler physiquement pour revenir à son meilleur niveau. Pour l’instant, il ne peut pas tenir 90 ou même 45 minutes.

Votre tête est de plus en plus demandée par les Actionnaires. Vous sentez-vous encore plus en danger après cette double contreperformance en Ligue 1 ?

Nous sommes tout le temps en danger. Même quand il y a des résultats positifs. Il y a des exemples d’équipes qui gagnent et dont les entraîneurs sont limogés quand même. Nous sommes parés à toute éventualité. Mais ce ne sont pas des choses sur lesquelles on se focalise. Je suis concentré sur le travail que j’ai à faire pour corriger les manques de mon équipe.

 

Propos recueillis par Patrick GUITEY  

A lire aussi ...

TOP