Flash Info

  • 16/09/2020Football-Egypte : Le technicien Français Patrice Carteron résilie son contrat avec le Zamalek du Caire
  • 16/09/2020Football-Ligue 1-Mercato : Thomas Trazié et Armel Zohoré du RCA signent saisons avec l'OGC Nice (officiel)
  • 16/09/2020Football-Côte d'Ivoire-Ligue 1 : La saison pourrait s'ouvrir le 24 octobre 2020
  • 15/09/2020Basket-Afrique : L’Egypte désignée par FIBA Afrique pour organiser l’édition 2020 des Championnats d’Afrique U18 de basket-ball masculin et féminin
  • 15/09/2020Tennis de Table-Côte d'Ivoire : La saison 2020-2021 s'ouvre le samedi 17 octobre 2020 à Abidjan
  • 15/09/2020Football-Ligue 1 : Marcellin Kablan, ancien coach de Williamsville Athletic Club, au SC Gagnoa pour une saison

Randoald Dessarzin: “Nous n'avons peur de personne“

Basketball

Randoald Dessarzin: “Nous n'avons peur de personne“

8 August 2009 0
Randoald Dessarzin: “Nous n'avons peur de personne“

Après avoir terminé deuxième de la poule A derrière le Nigeria, la Côte d’Ivoire s’apprête à embrasser le deuxième tour de l’Afrobasket 2009 dans le très relevé groupe E où sont logés l’Angola, le Nigeria, l’Egypte, le Mali et la Libye. Randoald Dessarzin ne semble pourtant pas être effrayé par ses adversaires.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
 
Quel bilan faites-vous après trois matchs de compétition à la tête des Eléphants de Côte d’Ivoire ?
 
J’ai envie de dire que le bilan est satisfaisant, d’autant plus que le grand favori le Nigeria  sur le papier ne nous a pas fait traverser la  tempête sur 40 minutes.  On a  eu un moment de flottement de 10 minutes et l’équipe s’est ensuite relevée. Face à la Libye, on savait que c’était le matche de tous les dangers, les joueurs ont réussi   à maitriser  cette partie et enfin devant la formation sud-africaine, ou les joueurs avec la pression des deux  matches ont pu terminer en beauté (94- 56). Je pense que le bilan est gentiment positif. L’équipe monte en puissance.
 
Avec l’Angola, le Mali et l’Egypte, comment comptez- vous   aborder cette  2ème phase de poule ?
 
C’est du lourd  il ne faut  se tromper. Chaque matche sera difficile car on monte à présent d’un  cran  logiquement. Mais  on n’a peur de personne. L’équipe en a  conscience,  et comme tout le monde tire dans la même direction. On est peut-être l’une des équipes les plus agressives  des groupes de Benghazi. Continuons d’être solidaire  en jouant matche par  matche sans se poser des questions, juste jouer comme si c’était le dernier matche.
 
Un mot sur le niveau de la compétition ? 
 
Un très bon niveau, quand vous pensez qu’une équipe comme le Nigeria qui a dans son effectif des grands  noms du championnat européen, des équipes comme le Mali, le Cameroun et même la Côte d’ivoire, le niveau ne peut qu’être relevé. Je pense qu’un gros effort est fait au niveau de l’organisation et un énorme effort du côté des arbitres, puisque je trouve les arbitres très bons  jusqu’à maintenant.
 
L’espoir est permis du côté des Eléphants ?
 
C’est à nous de prendre matche par matche, on n’est pas les plus spectaculaires sur le papier, mais il a une vraie corne dans cette équipe. Il ne faut avoir peur de personne mais il faut respecter les adversaires. Quand on a un joueur comme Eric tape qui joue en 5ème division française  et qu’on voit  ce qu’il a apporté à l’équipe, Stéphane Konate  le local de l’étape qui emmène énormément d’énergie positive au niveau des vibrations, on se dit qu’avec une équipe pareille, on peut aller assez loin.
 
              Source : Service communication FIBB    
 
 
 
 

TOP