Flash Info

  • 20/01/2019Football-Transfert: Le SCO d'Angers espère rapatrier sous forme de prêt Jonathan Kodjia (Aston Villa)
  • 20/01/2019Football-Transfert: L'Ivoirien Maxwel Cornet refuse l'offre de Watford, 7è de Premier League
  • 20/01/2019Ligue Ivoirienne de Rugby (LIR)-1ère journée: AUC 03-15 SOA - RCY 47-03 RC Divo - ARC 28-30 TRUC - TBO bat Sebroco par forfait
  • 20/01/2019Football-Ligue 1: Frédéric Goué Blagnon quitte l'AS Tanda et signe à l'Africa Sports
  • 20/01/2019Football-Caf CdC 2019-Cadrage retour: FC San Pedro 0 - 0 NKana FC
  • 19/01/2019Football-Ligue 1: Fadel Kéita, ex-attaquant de l'Africa, nommé président intérimaire du SC Gagnoa
Autres Sports, Athlétisme

Carolle Zahi : «Un grand bien d’être ici »

19 December 2018 0

Après une saison garnie de lauriers, la sprinteuse française d’origine ivoirienne, Carolle Zahi, est en Côte d’Ivoire pour se ressourcer auprès de sa famille. Ce mercredi, après sa séance de mise en forme au Stade Félix Houphouët Boigny, elle s’est confiée à la rédaction de www.sport-ivoire.ci.

Qu’est-ce que ça vous fait de revenir sur la terre de vos parents, en Côte d’Ivoire ?

Ça me fait vraiment plaisir ! Je passe un excellent séjour auprès de ma famille. La Chaleur, j’en profite bien aussi car ça change un peu du climat occidental. Franchement ça me fait un très grand bien d’être ici.

Comment on se sent dans la peau de championne de France du 100m et du 200m, quand on s’appelle Carolle Zahi ?

C’est une grande joie de toujours figurer au top niveau national. Mais le but est de se faire un palmarès au niveau international. Pour le moment je suis très contente de ce que j’ai réalisé. Un temps de 11.01 c’est un record personnel mais on espère faire mieux pour la suite.

Quelle est la spécificité de votre ascension ? Quel est le secret ?

Le secret de Carolle c’est d’abord d’avoir un très bon mental parce que pour moi ça prédomine sur le physique. A partir du moment où nous sommes prêts aux grands rendez-vous, il faut s’attendre à faire de belles choses. Donc jusqu’à maintenant j’ai toujours été prête le jour-j. Mais il faut savoir que j’ai travaillé cela car au départ ce n’était pas toujours le cas. Le plus important pour un athlète c’est d’avoir un très gros mental.

Propos recueillis par Armel YAO

A lire aussi ...

TOP