Flash Info

  • 16/09/2020Football-Egypte : Le technicien Français Patrice Carteron résilie son contrat avec le Zamalek du Caire
  • 16/09/2020Football-Ligue 1-Mercato : Thomas Trazié et Armel Zohoré du RCA signent saisons avec l'OGC Nice (officiel)
  • 16/09/2020Football-Côte d'Ivoire-Ligue 1 : La saison pourrait s'ouvrir le 24 octobre 2020
  • 15/09/2020Basket-Afrique : L’Egypte désignée par FIBA Afrique pour organiser l’édition 2020 des Championnats d’Afrique U18 de basket-ball masculin et féminin
  • 15/09/2020Tennis de Table-Côte d'Ivoire : La saison 2020-2021 s'ouvre le samedi 17 octobre 2020 à Abidjan
  • 15/09/2020Football-Ligue 1 : Marcellin Kablan, ancien coach de Williamsville Athletic Club, au SC Gagnoa pour une saison

Bayo Vakoun : « Mon objectif est de mettre 15 ou 20 buts cette saison »

Football, International

Bayo Vakoun : « Mon objectif est de mettre 15 ou 20 buts cette saison »

8 September 2020 0

Prêté par le Celtic Glasgow au Toulouse Football Club mi-août, Vakoun Bayo s'est illustré en inscrivant un doublé lors de son premier match en violet, à Grenoble le weekend dernier. Après quelques semaines dans la Ville rose, l'attaquant se confie sur son arrivée dans les rangs du club toulousain, les conseils prodigués par le Coach Garande ou encore son choix du numéro 15.

Comment ce sont passées les premières semaines à Toulouse ?

Là je suis arrivé à Toulouse, mais d’abord j’ai aimé la ville parce que c’est un peu différent de Glasgow il fait beau vivre et j’ai intégré le groupe. Ils m’ont bien accueilli, le président aussi qui a été très sympa. J’ai été bien reçu.

Pour un attaquant, marquer deux buts pour son premier match officiel avec son club est toujours bon à prendre ?

Oui c’est toujours bien. J’ai essayé de me mettre en confiance dès l’entame et cela m’a réussi.

Les deux buts que tu marques sont un peu similaires. Tu es présent au point de pénalty, tu anticipes et tu mets des têtes.

Oui c’est l’un de mes atouts. Je suis assez bon de la tête.

C’était l’une des consignes du coach de rester entre les deux centraux, de venir les gêner et d’anticiper ?

Oui depuis la semaine d’avant match, il m’a rappelé cela. Il m’a dit qu’il ne voulait pas trop me voir venir chercher le ballon, de rester en attaque parce que je suis venu pour marquer de buts. C’est ce que j’ai essayé de faire.

Comment tu te décrirais comme joueur ?

Je dirais que je suis un joueur comme tous les autres. Mes points forts sont la vitesse, le jeu de tête et marquer des buts

Comment tu expliques ce choix de rejoindre Toulouse ?

Cela s’est fait naturellement. J’ai reçu un appel de mon agent qui m’a parlé de Toulouse. Il m’a dit est ce que tu voudrais bien jouer en Ligue 2 et je lui ai dit pourquoi pas. Je suis Toulouse depuis un bon moment puisque mon ami Sangaré (Ibrahim) est ici at aussi le grand frère Max (Alain Gradel) qui était ici aussi. Du coup j’ai aimé le projet parce que le Président il m’a appelé avant et on a eu à discuter ensuite le coach aussi m’a appelé. J’ai aimé le projet et cela s’est fait naturellement suis venu.

Au Téfécé on se souvient de Christopher Julien, est ce qu’il y’a eu des textos échangés pour prendre la température ?

Bien avant que j’arrive il m’a parlé un peu de la ville et tout du coup j’étais un peu chaud de découvrir, de voir les choses. Et il y’avait aussi Hudson qui m’avait parlé de la ville et ils m’ont dit que c’était bien de venir.

Avec Ibra (Sangaré Ibrahim), c’est quoi cette relation particulière ?

Je dirais qu’on se connait depuis 5 ou 6 ans maintenant. Nous avons fait les équipes jeunes ensemble, on a joué dans le championnat ivoirien ensemble donc on se connait depuis bien longtemps. Voilà, le retrouver ici m’a fait beaucoup plaisir.

Est-ce que tu t’es fixé un cap but pour cette saison ?

Bien sûr que oui. Comme tout bon attaquant, il faut se fixer des objectifs et essayer de les atteindre. Et moi cette saison, mon objectif premier est de voir Toulouse remonter en Ligue 1 et après moi aussi mettre des buts pourquoi pas 15, 20 buts.

En arrivant ici, est ce que tu savais que le coach était un ancien grand buteur du championnat ?

Je ne le savais pas au départ mais quand il m’a appelé il me l’a fait savoir. Tout de suite je n’ai pas hésité parce que je me suis dit qu’un ancien attaquant qui est entraineur aujourd’hui cela allait être bien pour mon évolution et ma progression.

Est-ce que cela se sent dans les entrainements quand il donne des conseils ? Tu sens le vécu de l’ancien attaquant ?

Oui bien sûr, il essaie de toujours me placer. Comme je l’ai dit, une semaine avant le match contre Grénoble il m’a dit de toujours rester dans la surface, de ne pas trop venir chercher le ballon parce qu’il voulait jouer avec deux attaquants.

On peut parler de faux départ avec deux premières journées ?

Oui on peut parler ainsi mais ça vient de commencer, le championnat est encore long. On essaie de s’améliorer pour revenir au plus vite.

On parle maintenant du numéro, le numéro 15. C’est un choix de ta part ou c’est ce qu’il restait ?

Depuis tout petit j’aime le numéro 5 à cause de Zidane que j’admirais beaucoup parce que quand j’ai commencé à jouer au foot en centre de formation j’étais milieu de terrain et c’est au fil des années que suis devenu attaquant. C’est pourquoi à chaque fois je porte le numéro 5. J’ai commencé en Ligue 2 où je portais le 5 et ensuite je suis allé à l’Etoile du Sahel où je voulais un numéro avec le 5 alors j’ai pris le 25 après en Slovaquie j’ai pris le 15 et à Celtic il n’y avait plus de numéro alors j’ai pris le 10 qui fait deux fois cinq. Et ici quand j’ai appris que le 15 était libre tout de suite j’ai bondi dessus.

 

Source : toulousefc

Retranscription : Armel YAO

TOP