Flash Info

  • 17/06/2019Football: Victime d'une lésion des ligaments du genou, Abdoul Karim Cissé opéré avec succès
  • 17/06/2019Basket: Remy Coulibaly confirmé président de la secrion basket de l'Africa Sports
  • 17/06/2019Football-Ligue 1: Aimé Tchétché nommé directeur sportif de l'Africa Sports
  • 15/06/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 0-1 Ouganda
  • 13/06/2019Omnisports-Financement: C'est un budget de 2 milliards 100 millions de Frs Cfa qui est dégagé au titre des compétitions internationales
  • 13/06/2019Football-CAN 2019: Une première délégation de 100 supporteurs ivoiriens s'envoleront pour le Caire
Football, CDC

«La chance n’était pas de notre côté»

21 January 2019 0

Tenu en échec par le Nkana FC (0-0) après avoir été défait à l’aller (3-0), le FC San Pedro a quitté la Coupe de la Confédération 2019 à l’étape du tour de cadrage. Pour leur première expérience en compétition africaine, les Pétrussiens ont payé leur manque de réalisme. Pour Jani Tarek, coach du FC SP, c’est la chance qui n’a pas souri à ses hommes.

Quelles sont vos impressions après ce match nul vierge ?

Je suis déçu comme mes joueurs le sont aussi. Notre parcours est un bon parcours car nous avons fait 3 nuls, 2 victoires et 1 défaite. Passer le premier et deuxième tour pour arriver aux cadrages, ce n’est déjà pas mal pour une première participation. Et si Dieu nous permet de nous qualifier la saison prochaine, nous ferons mieux que cela.

Quelle leçon tirée vous de cette première expérience en compétition africaine ?

Aujourd’hui, la leçon à retenir est que quand l’adversaire nous offre des occasions et que nous refusons de concrétiser, nous payons cash. Nous avons raté plusieurs occasions de buts. Nous avons tiré beaucoup de leçons de cette première expérience. Elle va nous servir pour les échéances à venir. Nous continuerons de travailler afin de rendre les expériences à venir meilleures.

Qu’est ce qui a manqué au FC San Pedro pour faire la différence cet après-midi (Ndlr : dimanche 20 Janvier) ?

Nous avons montré à tout le monde ce que nous savons faire. On a joué presque 70 minutes de la partie dans la moitié de terrain du Nkana. La chance n’était pas de notre côté. Nous allons trouver des solutions pour mieux faire la prochaine fois.

Propos recueillis par Armel YAO

A lire aussi ...

TOP