Flash Info

  • Il y a 4 heures 24 minFootball-Transferts : Selon FootMercato, Ghislain Konan aurait signé en Arabie Saoudite à Al-Nassr
  • 28/06/2022Football-Transferts : Jonathan kodjia rebondit à Umm Salal toujours au Qatar
  • 28/06/2022Handball-Coupe Nationale : La compétition débutera les 2 et 3 juillet prochains
  • 28/06/2022Athlétisme : La suspension de Blessing Okagbare a été relevée de 10 à 11 ans
  • 27/06/2022Football-AGO-FIF : Les membres actifs sont convoqués ce mardi 28 juin 2022 à la salle Kodjo Ebouclé du Palais de la Culture de Treichville à partir de 9h
  • 27/06/2022Football-Ligue 1 : Le championnat démarre le 10 septembre prochain

Rugby-International-Dusautoir : « Des tricheurs, il y en a partout »

International

Rugby-International-Dusautoir : « Des tricheurs, il y en a partout »

25 March 2014 0
« Des tricheurs, il y en a partout »

Thierry Dusautoir a estimé que le reportage de France 2 montrant l'état de santé détérioré des Sud-Africains champions du monde 1995, était « un sacré message à tous ceux qui pourraient craquer et tomber dans la facilité ». «C'est très triste de voir ces grands joueurs dans cet état-là », a déclaré l’international français d’origine ivoirienne. Dusautoir a dit avoir partiellement regardé dimanche le reportage de Stade 2 qui met en lumière la sur-représentation de maladies neurologiques rares dans la génération de joueurs sud-africains de la première moitié des années 1990.

 

On y voit notamment Joost van der Westhuizen, une figure du titre mondial souffrant de la maladie de Charcot, apparaître dans un fauteuil roulant. « Quelles sont les causes réelles de leurs maladies, on ne sait pas, a poursuivi le joueur international. Il y a des allusions au dopage, on ne peut que regretter qu'il y ait du dopage dans le sport mais je ne pense pas que c'est quelque chose qu'on peut véritablement éviter ». Pour le capitaine du XV de France, « des tricheurs, il y en a partout, ça fait partie de la nature humaine ». « Aucun sport n'est à l'abri du dopage, a-t-il assuré. Ce n'est pas une question de sport, c'est une question de nature ». « S'il est avéré que la cause est véritablement le dopage, c'est un sacré message envoyé à tous ceux qui pourraient craquer et tomber dans la facilité », a-t-il conclu.

 

 

Sport.fr

A lire aussi ...

TOP