Flash Info

  • 07/08/2020Football-Mercato : Le club de Metz prolonge le contrat de Habib Maïga jusqu'en 2024
  • 06/08/2020Football-Mercato : Max Gradel courtisé par des clubs du Golfe, de MLS, le RC Lens et par l'Olympiakos
  • 06/08/2020Basket-FIBB Skills 2020 : Une cinquantaine de jeunes ont pris part au premier camp pour grands à Abidjan
  • 06/08/2020Football-Election FIF 2020 : Les clubs du Gontougo dont l'AS Tanda, font bloc derrière Sory Diabaté
  • 06/08/2020Football-Mercato : Bayo Vakoun proche de signer en faveur de Toulouse FC en France
  • 06/08/2020Omnisports-Côte d'Ivoire : Danho Paulin décide de la reprise des compétitions dans le respect des mesures contre le Covid-19

J.O 2008- Football- La Chronique de Gervinho : "Nigeria, à nous deux !"

Football

J.O 2008- Football- La Chronique de Gervinho : "Nigeria, à nous deux !"

14 August 2008 0
"Nigeria, à nous deux !"

La nuit a été très longue pour nous. Je dirai qu’on n’a pas fermé les yeux. Tant on tenait à célébrer ce moment historique dans l’histoire du sport ivoirien en général et du football national en particulier. Tout le monde dans le groupe se porte à merveille.
Vous vous rendez compte, la Côte d’Ivoire s’est qualifiée pour les quarts de finale des Jeux Olympiques. Vous mesurez la portée de cet exploit ? Nous, en tout cas, on ne boude pas notre joie. Pour cette première participation aux Jeux Olympiques, on pourrait dire mission accomplie. Avant l’entame des épreuves, l’objectif affiché était justement d’atteindre le deuxième tour. Maintenant que c’est chose faite, nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin. L’Or est désormais à portée de cou. On est tous conscient de l’incroyable destinée qui nous attend. On peut bien créer la surprise et décrocher la médaille d’Or comme l’avait fait auparavant le Nigeria et le Cameroun.
Il parait que la Côte d’Ivoire n’a jamais remporté de médaille d’or dans l’histoire des J.O ? Alors, on sera forcément fiers d’être les premiers à rentrer dans l’histoire en couvrant le pays d’or. Mais avant, il faudra passer sur le corps du Nigeria. La rencontre ne sera pas une sinécure. Les Nigérians,  on le sait, ont déjà été médaillés d’or. Et puis, ils sont eux aussi impressionnants depuis le début du tournoi. Mais, nous n’avons pas peur. On les affrontera sans aucune pression. Conscients de nos forces et de nos capacités, nous partirons le couteau entre les dents en rang serré. On sait bien que l’exploit est permis. Pour nous, la fièvre de la qualification est vite tombée. On ne pense plus qu’au Nigeria. Alors Nigérians, à nous deux !
Kouassi Yao GervinhoCapitaine des Eléphants olympiques

A lire aussi ...

TOP