Flash Info

  • 21/10/2020Football-RDC : Blessé à la cheville gauche lors du derby AS Vita-TP Mazembe, Wonlo Coulibaly out 10 jours
  • 20/10/2020Football-UFOA B : La compétition U20 se tiendra au Togo du du 18 novembre au 02 décembre 2020
  • 20/10/2020Football-UFOA B U20 : Le Nigeria et le Ghana dans le groupe B avec la Côte d'Ivoire
  • 20/10/2020Taekwondo-J/O 2021 : Ruth Gbagbi et Cissé Cheick se préparent à l'INSEP en France
  • 20/10/2020Football-UFOA B : Le tournoi U17 s'ouvre du 05 au 20 décembre 2020, au Bénin
  • 20/10/2020Football-Tournoi UFOA B U17 : La Côte d'Ivoire dans le groupe B avec le Ghana et le Nigeria

Football / Zidane Gate : "Il faut sanctionner le vrai coupable"

Football

Football / Zidane Gate : "Il faut sanctionner le vrai coupable"

13 July 2006 0
Football / Zidane Gate : "Il faut sanctionner le vrai coupable"

Acceptant mercredi, sur l'antenne de Canal+, trois jours apr?s la finale de Coupe du monde perdue par l'?quipe de France face ? l'Italie, de revenir sur son coup de t?te ass?n? au d?fenseur italien Marco Materazzi, Zin?dine Zidane a pr?sent? ses excuses aux enfants et au public pour ce geste "impardonnable". Mais le meneur de jeu des Bleus a en revanche refus? d'exprimer des regrets apr?s avoir ?t? insult? par ce qu'il affirme ?tre "des mots tr?s durs" ? l'encontre de sa maman et de sa s?ur.
Zidane a referm? la page de la Coupe du monde et avec celle de sa carri?re... Trois jours de silence, trois jours au cours desquels le monde entier, pris dans une fr?n?sie, il faut le dire, un peu vaine, a cherch? surtout ? savoir et peut-?tre un peu moins ? comprendre comment l'un des plus grands joueurs de tous les temps, adul? et que l'on croyait ? tort respect? par tous, a pu craquer comme il l'a fait aux yeux de la plan?te foot dans son ensemble dimanche, ? Berlin, lors de la prolongation de la finale de la Coupe du monde. Trois jours durant lesquels la France, dans sa majorit?, a apport? son soutien ? Zin?dine Zidane, quand certains se sont crus autoris?s ? faire le proc?s du meneur de jeu des Bleus. Trois jours qui ont vu Marco Materazzi, la ? victime ? du coup de t?te du Fran?ais, expos? sa version des faits.
Mercredi, sur le plateau de Canal+, Zin?dine Zidane est donc sorti de son silence et de sa retraite de joueur professionnel. Face ? Michel Denisot, qu'il n'avait sans doute pas imagin? revoir apr?s lui avoir confi? il y a pr?s de deux ans sa volont? de mettre fin ? sa carri?re internationale, le meilleur joueur de la Coupe du monde 2006, puisqu'il l'est jusqu'? nouvel ordre et malgr? les menaces de Sepp Blatter, le Tricolore a accept? de revenir sur sa Coupe du monde et surtout sur cette sortie rat?e.
"Des mots plus durs que les gestes..."
Cette finale, ce dernier match en carri?re qu'il souligne avoir abord? "concentr? comme tout grand match, parce que j'en avais besoin, de me retrouver en moi, dans ma bulle." Ce d?but de rencontre et cette ouverture du score, ce penalty, cette Panenka compl?tement folle dont il avoue qu'il la tentait pour la "premi?re fois"! Non pas ? droite du gardien, comme il en a l'habitude et comme il l'avait d?j? fait en demi-finale face ? Ricardo, le gardien portugais, mais bien ? gauche parce qu'il y a Buffon en face, "un tr?s grand gardien, qui peut l'arr?ter s'il tire de la m?me fa?on." Et de l?cher: "Et puis je voulais que cela reste. Vous savez quand vous avez eu avant le match deux ou trois des personnes qui vous sont ch?res et qui vous disent de surtout profiter du moment ? venir..."
Profiter pour lui et pour les siens, pour sa m?re peut-?tre qui la veille de cette finale a ?t? hospitalis? bri?vement pour un l?ger malaise ? la clinique de Vitrolles. Alors Zidane se donne, Zidane tente de faire la diff?rence apr?s que l'Italie a ?galis? sur un coup de t?te de Materazzi, comme sur cette t?te, si parfaite, trop parfaite sans doute, suite ? un centre de Willy Sagnol, que Buffon claque au-dessus de sa barre, et dont il n'avait pas encore revu les images: "Je la prends vraiment bien, j'aurais aim? la rater un peu plus..." Tout aurait pu ?tre diff?rent... Mais il faut jouer cette prolongation au bout d'un match durant lequel Zidane affirme qu'il n'existait "pas de contentieux avant (avec les Italiens) m?me s'il y avait des frictions avec des joueurs. C'est le jeu, c'est comme cela de toute fa?on depuis toujours, notamment dans une finale de Coupe du monde." Jusqu'? l'incident..."C'est juste au moment o? il y a ce tirage de maillot. Zidane p?se alors chacun de ses mots et poursuit: "Je lui dis de s'arr?ter de me tirer le maillot. Que s'il le veut, je le change ? la fin du match. L? il dit des mots, des mots qui sont tr?s durs et il le r?p?te plusieurs fois", ajoute Zidane. "Des mots qui sont parfois plus durs que les gestes. J'aurais pr?f?r? prendre une droite dans la gueule. C'est quelque chose qui, de toute fa?on, se fait tr?s vite. Ce sont des mots qui me touchent au plus profond de moi." Ce qui touche Zidane, c'est bien ?videmment la famille, m?me s'il se refusera ? r?v?ler avec pr?cision la teneur des insultes prof?r?es par Materazzi: "C'?taient des choses tr?s personnelles. Cela touche ? la maman, ? la soeur. Vous les ?coutez une fois, vous essayez de partir. C'est ce que je fais parce que je m'en vais en fait. Vous ?coutez deux fois, et puis la troisi?me fois..."
"J'ai des enfants, je sais ce que c'est"
La troisi?me sera fatale au d?fenseur italien, mais plus encore ? Zidane, conscient de l'impact de ces images qui ont fait le tour du monde: "Je m'en excuse aupr?s des enfants qui ont regard? cela. Mon geste n'est pas pardonnable (...) Bien s?r que ce n'est pas un geste ? faire. Je tiens ? le dire haut et fort parce que cela a ?t? vu par deux-trois milliards de t?l?spectateurs et des millions et des millions d'enfants qui ont regard? cela. Aupr?s d'eux, aupr?s des ?ducateurs, je m'en excuse." Quant ? la r?action de ses propres enfants, Zidane n'a pas attendu les donneurs de le?ons de tous poils pour assumer ses actes devant ce qu'il a de plus cher: "J'ai des enfants, je sais ce que c'est, je leur dirai de ne jamais se faire marcher sur les pieds, mais un geste comme ?a, c'est intol?rable..."
Des excuses franches et sinc?res mais qui ne seront pas suivis de regrets. L?, Zidane adopte un ton ferme, cat?gorique: "Je ne peux pas regretter mon geste car cela voudrait dire qu'il avait raison de dire tout cela. Je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas dire cela. Et non, il n'a pas raison de dire ce qu'il a dit. Surtout pas, surtout pas..." L'enqu?te de la Fifa? Soucieux de faire entendre sa version des faits, Zidane ne s'y d?robera pas et interroge: "Est-ce que vous croyez, vous, dans une finale de Coupe du monde comme cela, alors que je suis ? dix minutes de la fin de ma carri?re, que je vais faire un geste comme cela parce que cela me fait plaisir? Ce que j'ai envie de dire c'est que l'on parle toujours de la r?action. Forc?ment elle est punissable et elle doit ?tre punie. Mais s'il n'y a pas provocation, il ne peut pas y avoir une r?action. Il faut sanctionner le vrai coupable, et le coupable, c'est celui qui provoque."

A lire aussi ...

TOP