Flash Info

  • 13/11/2019Football-El.CAN 2021-CI-Niger: Kamara Ibrahim et Serge Aurier en conférence de presse le vendredi à 18h au stade FHB
  • 13/11/2019Football-El.CAN 2021: Wilfried Zaha et Ghislain Konan n'ont pas pris part à la séance du mercredi
  • 13/11/2019Basket-France : Souleymane Diabaté recruté par le FOS Provence evoluant dans le championnat de Pro B
  • 13/11/2019Football-Eléphants: Séance d'entrainement ouverte à la presse ce mercredi à partir de 17H au Stade Félix Houphouët Boigny
  • 12/11/2019Football-CAN U23-Égypte 2019: Côte d’Ivoire 0-1 Afrique du Sud
  • 12/11/2019Football-El. JO 2020: Cameroun 2-1 Côte d'Ivoire (En cours)

Football/ Uefa Ligue des Champions: Lyon peut y croire

Football

Football/ Uefa Ligue des Champions: Lyon peut y croire

7 November 2007 0
Football/ Uefa Ligue des Champions: Lyon peut y croire

Rien n'est fini pour l'Olympique Lyonnais en Ligue des Champions ! Le sextuple champion de France s'est imposé face au VfB Stuttgart (4-2), et conserve ainsi toutes ses chances de qualification, malgré le pessimisme de ces jours derniers affiché par ses dirigeants. Grâce à un doublé de Ben Arfa (5e et 37e), un but de Källström (15e) et un de Juninho (91e), l'OL a éliminé le champion d'Allemagne de la course aux huitièmes de finale, et devra désormais faire de même avec les Glasgow Rangers, à un petit point au classement après leur revers face au FC Barcelone (0-2).


  • Un diadème nommé Hatem

C'était un rendez-vous à ne pas manquer. Le public de Gerland, lui, était bien présent pour soutenir des Gones dans l'obligation de s'imposer. Cela se voyait dans les intentions, puisque l'Olympique Lyonnais allait de l'avant dès les premières secondes. C'est pourtant l'international allemand, Thomas Hitzlsperger qui, oublié sur le côté gauche de la surface de réparation, alertait une première fois Rémy Vercoutre (4e). Sur la relance lyonnaise, Sidney Govou percutait dans l'axe et donnait à Kim Källström. Le Suédois décalait Hatem Ben Arfa dont la frappe sans contrôle, déviée par Andreas Beck, trompait Rafael Schäfer (5e). Gerland explosait sur la première occasion lyonnaise ! Un stade se délectait des gestes techniques de grande classes, comme ceux de Karim Benzema, qui effectuait un contrôle fantastique de l'aile de pigeon avant de trop croiser sa frappe (10e). L'international français, esseulé côté gauche, qui trouvait Fabio Santos dans l'axe mais celui-ci donnait à Juninho, totalement hors-jeu (13e). Le danger venait surtout du côté droit, avec Sidney Govou qui après un numéro de soliste ponctué d'un coup du sombrero, trouvait Kim Källström dont la frappe du droit mystifiait le gardien allemand (15e). Le break était fait.
Mais sur le coup d'envoi du VfB, Thomas Hitzlsperger tentait sa chance de loin. Rémy Vercoutre repoussait le ballon dans les pieds de Mario Gomez, à l'affût, qui trompait aisément le portier lyonnais (16e). La donne était relancée. Pour preuve, cette échappée de Cacau côté gauche, qui préférait centrer plutôt que de tirer. Mauvais choix car sa passe était captée par Vercoutre (21e). L'ancien Strasbourgeois qui s'employait à nouveau sur des tentatives lointaines de Meira (23e) puis Khedira (27e). Il fallait attendre la demi-heure de jeu pour voir les sextuples champions de France reprendre le dessus. D'abord par Karim Benzema, servi par Sidney Govou mais qui butait sur Rafael Schäfer (29e), puis par une tentative de Kim Källström (30e). Et le salut venait encore du génie d'Hatem Ben Arfa. L'international tricolore se jouait de deux défenseurs dans la surface et battait Schäfer (37e) Un exploit personnel, tout simplement. Grâce à ce but, l'OL rentrait au vestiaire avec un avantage conséquent... du moins le croyait-on.

  • La victoire dans la douleur

Après la pause, les champions d'Allemagne revenaient bien décidés à bouger le bloc lyonnais. Retranchés derrière, les pensionnaires de Gerland allaient payer le prix fort. Le défenseur Andreas Beck s'échappait côté droit et délivrait un centre tendu devant le but. Mario Gomez, en véritable renard des surfaces, trompait Rémy Vercoutre (56e) et relançait le suspense. Un sursaut d'orgueil qui aurait pu virer au cauchemar pour les Lyonnais. A la lutte avec Fabio Santos, le buteur allemand s'écroulait dans la surface. M. Baskakov accordait un penalty imaginaire au VfB Stuttgart. Thomas Hitzlesperger, rôdé à cet exercice, s'élançait mais butait face à Rémy Vercoutre (59e). Le portier lyonnais sauvait les siens, dans un cri de rage salvateur. Mais le danger restait aux abords de la surface. Hitzlsperger tentait à nouveau sa chance de loin, en vain (65e et 68e)
L'Olympique Lyonnais, près de la rupture, allait réagir au bon moment. Karim Benzema tentait sa chance face à Rafael Schäfer (73e), imité par Juninho, d'abord sur coup franc (74e), puis sur un service de l'international français (79e). Kader Keita, entré en jeu à la place d'Hatem Ben Arfa, manquait lui aussi le K.O en face à face avec le portier allemand (83e). Ces ratés laissaient encore un peu d'espoir au VfB. Juninho s'essayait encore au coup franc, mais butait encore une fois sur l'excellent portier allemand (87e). C'est finalement François Clerc, dans un raid solitaire côté droit, qui servait Juninho sur un plateau pour la cerise sur le gâteau (91e). L'essentiel est là pour l'OL, qui conserve ses chances de qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Le VfB Stuttgart est quant à lui éliminé.
football.fr

A lire aussi ...

TOP