Flash Info

  • 03/08/2020Athlétisme-Diamond League : Le meeting de Doha, reporté au 9 octobre aura finalement lieu le 25 septembre
  • 03/08/2020Football-Angleterre : L'équipe de Liverpool, "c'est la meilleure du monde à l'heure actuelle" selon Kolo Touré
  • 03/08/2020Basket-Côte d'Ivoire : La Fédération organise un camp pour jeunes de 14 à 18 ans le 6 août 2020 à l'INJS
  • 03/08/2020Football-CAF LdC 2020 : Les demi-finales aller se joueront au Maroc, et la manche retour se tiendra en Egypte (officiel)
  • 03/08/2020Omnisports: Bouramah Ali Harouna, secrétaire général de la Confejes, est décédé ce lundi 3 août 2020 à Dakar
  • 03/08/2020Football-Election FIF 2020 : Sory Diabaté démarre une tournée à l'intérieur par la ville d'Adzopé

Football- Interview, Emerse Fae : "Je ne compte pas retourner à Reading"

Football

Football- Interview, Emerse Fae : "Je ne compte pas retourner à Reading"

30 June 2008 0
"Je ne compte pas retourner à Reading"

Après une saison galère en Angleterre, le milieu de terrain Emerse Fae revient en France pour rebondir. Prêté au Gym l'ivoirien veut aller de l'avant et confirmer tous les espoirs placés en lui.
Emerse, pourquoi avoir choisi Nice ?
Nice me suivait depuis plus de deux ans. Je sentais que ce club me voulait réellement, qu'ils comptaient sur moi dans un projet. Nice a de l'ambition, veut aller de l'avant. Les objectifs de l'OGCN coïncident avec les miens. L'an passé j'ai beaucoup suivi l'OGCN. Lorsque les contacts se sont intensifiés, à partir d'avril, ma tête était déjà tournée vers Nice. J'avais vraiment envie de venir.
Ton poste de prédilection ?
Milieu de terrain axial. J'aime me projeter vers l'avant, tourné vers l'offensive.
Tu as eu l'entraîneur au téléphone ?
Oui, à plusieurs reprises. Je lui avais déjà parlé les années passées lorsque le transfert était envisagé. Dernièrement je l'ai eu au téléphone et on s'est vu. Discuter avec l'entraîneur et comprendre que c'est lui qui me voulait, ça a joué dans ma décision.
Cette expérience en Angleterre, c'est un échec pour toi ?
Si on fait le bilan de ma saison là bas, on ne peut pas la qualifier autrement que par le mot échec. Je n'ai joué que 8 matches dans la saison avec Reading. Aucun joueur avec un tant soit peu d'ambition ne peut se satisfaire de ça. C'est un échec mais pas la fin du monde. La saison passée, j'ai beaucoup appris. J'ai fait des erreurs qui me serviront pour l'avenir. J'en sors renforcé mentalement.
Que s'est-il passé à Reading ?
Beaucoup de monde me pose cette question. Je suis arrivé très confiant à Reading. Cela faisait un an qu'ils me suivaient, j'étais un gros transfert pour eux, je pensais que tout était réuni pour que ça se passe bien. Ca n'a pas été du tout le cas. Les anglais n'ont pas la même conception du foot que nous, le courant n'est pas passé du tout avec l'entraîneur. Il n'avait pas confiance en moi, je n'ai jamais trop compris pourquoi. C'est pour ça que je vous ai dit précédemment que discuter avec Antonetti avant de signer était important pour moi. Je ne l'ai pas fait à Reading, ce fut une grosse erreur. Là bas, après avoir compris qu'on ne me faisait pas confiance, j'ai décroché mentalement, il faut le reconnaître. Je n'avais plus le plaisir de jouer. Dans ces conditions, il fallait partir.
Physiquement comment te sens-tu après cette saison difficile ?
La CAN en janvier a été une chance pour moi. Ca m'a permis pendant un mois de changer d'air, de voir un nouvel environnement, de retrouver la joie du terrain dans un groupe avec une super ambiance qui plus est. J'ai pu retrouver du temps de jeu et du rythme, mais bon ce n'est pas suffisant de faire un bon mois dans toute une saison. Ces dernières semaines je jouais encore en sélection pour les qualification pour la Coupe du Monde 2010. A une période où tout le monde attend les vacances, ça m'a fait du bien d'engranger des matches.
Plus que jamais, la préparation d'avant-saison sera donc importante !
Lorsque l'on arrive dans un club, le stage de début de saison est fondamental. Physiquement bien sûr, surtout lorsque l'on a peu joué la saison précédente, mais surtout au niveau de l'intégration dans le groupe. On fait connaissance avec ses partenaires, on crée des liens.
Ton coéquipier en sélection Baky Koné t'a parlé du club ?
J'ai une bonne image de Nice depuis un moment. Je connais pas mal de joueurs directement ou indirectement qui m'ont dit du bien du club, de la ville. C'est vrai qu'en sélection Baky Koné m'a dit que je serais bien ici, que ce club était fait pour moi.
Tu n'es que prêté à Nice, comment vois-tu l'avenir ?
Pour moi, je suis niçois à 100%. Cette histoire de prêt, ce n'est qu'administratif. J'ai une option de transfert après 20 matches joués. Je ne compte absolument pas retourner à Reading, je veux m'inscrire dans un projet avec Nice.
Tu es parti l'année de la relégation de Nantes. Tu les as suivi la saison passée pour la remontée ?
Oui. J'avais les chaînes françaises, je les ai suivi en Ligue 2 et j'avais souvent au téléphone des amis qui évoluent toujours au club. Je dois vous avouer que lorsque le calendrier est sorti, j'ai regardé immédiatement la date de Nantes - Nice.
ogcnice.com

A lire aussi ...

TOP