Flash Info

  • 05/03/2021Football-Election CAF 2021 : "J'ai décidé de renoncer à ma candidature" Jacques Anouma
  • 05/03/2021Football-Election CAF 2021 : Le Sénégalais Augustin Senghor renonce à sa candidature
  • 05/03/2021Basket-Côte d'Ivoire : Le début du championnat N2 fixé à la date du 13 Mars 2021
  • 05/03/2021Cyclisme-International : L'UCI interdit les embrassades d'après-course dans son protocole sanitaire pour la saison 2021
  • 05/03/2021Football-International : "Mbappé peut devenir mon héritier, et je ne le dis pas pour plaisanter" Pelé
  • 05/03/2021Football-International : La Norvège veut boycotter la Coupe du Monde 2022 au Qatar suite aux nombreux décès sur les chantiers des stades

Football- CHAN 2009- Demi-finale- Ghana-Sénéégal : Joseph Koto prie à la Basilique pour les Lions

Football

Football- CHAN 2009- Demi-finale- Ghana-Sénéégal : Joseph Koto prie à la Basilique pour les Lions

3 March 2009 0
Joseph Koto prie à la Basilique pour les Lions

La délégation sénégalaise est arrivée à Yamoussoukro dans l’après-midi du lundi dernier. Les Lions affrontent le Ghana en première demi-finale du CHAN 2009, le mercredi. A 24 heures de l’opposition sur laquelle le Sénégal fonde un grand espoir, Joseph Koto, le sélectionneur national, s’est appelé les faveurs du ciel.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Mardi midi, les Lions de la Teranga reviennent de la pelouse de l’INPHB où ils ont réalisé leur première séance d’entraînement. De retour à l’Hôtel Président où ils résident avec les Black Stars, Joseph Koto abandonne quelque peu ses poulains pour un bref pèlerinage aux pieds de la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro.
 
«Je viens de la Basilique de Yamoussoukro où je suis allé faire ma prière», a déclaré le patron du staff technique des Lions. L’on peut bien s’imaginer le contenu de la doléance faite au ciel. En tout cas, Joseph Koto est allé demander à la Sainte Vierge de l’aider à «réaliser le vœu de remporter le premier CHAN». Des prières, les Lions en ont besoin à la veille d’une demi-finale pour laquelle ils n’ont pas les faveurs des bookmakers. Face à «l’ogre ghanéen», les prières de Joseph Koto en plus de la séance de training de la journée, n’est pas de trop. 

 

Par Patrick GUITEY à Yamoussoukro

A lire aussi ...

TOP