Flash Info

  • Il y a 1 heure 37 minFootball-Election FIF 2020: La commission électorale a voté et retenu le parrainage de l'AMAFCI attribué par Coulibaly Souleymane (Sam Etiassé)
  • Il y a 3 heures 40 minFootball-Élection FIF 2020 : Suite à des manquements de la Commission Électorale une AG Extraordinaire convoquée le 29 août (officiel)
  • Il y a 3 heures 44 minFootball-Élection FIF 2020 : Le comité d'urgence du comité exécutif de la FIF suspend le processus (officiel)
  • 10/08/2020Football-Mercato : Le contrat d'Arouna Koné avec Sivasspor en Turquie prolongé selon la presse locale
  • 10/08/2020Basket-Côte d'Ivoire : Le Comité Directeur de la Fédération se réunit mercredi pour envisager la reprise de la saison
  • 10/08/2020Athlétisme-Côte d'Ivoire : Anthony Koffi nommé ambassadeur Afrique de de l'Internationaler TrainerKurs Der Universat Leipzig

Football- Transfert, Le Mans : Romaric claque la porte

Football
Transferts

Football- Transfert, Le Mans : Romaric claque la porte

22 May 2008 0
Romaric claque la porte

Le mercato estival connaît son premier clash. Annoncé au FC Séville cette semaine par les médias espagnols, N’Dri Koffi le capitaine muciste s’est heurté aux considérations financières des dirigeants de Le Mans. Quoi qu’il en soit, Romaric lui est déjà Andalou dans la tête.
Romaric comme à l’Asec. Alors que son départ en 2002 du club Jaune et Noir ne faisait l’ombre d’aucun doute, les dirigeants de l’actuel vice-champion de Côte d’Ivoire faisaient pourtant des difficultés au jeune gamin. Le cœur gros comme ça, Romaric comme un grand avait alors embarqué dans l’avion pour Beveren, foulant au pied les injonctions de Me Roger Ouégun, PCA de l’Asec.
Six ans après, le même scénario est en train de se répété,n mais cette fois-ci à l’échelle de la Ligue 1 de France. Romaric a réalisé une excellente saison avec le brassard manceau qui faisait de lui le patron du groupe de Rudi Garcia et un atout indispensable autour de qui le club devrait être construit. Des projets pour lesquels Romaric, qui la saison dernière prolongeait son contrat jusqu’en 2010 avec le club, était favorable. Mais les grandes performances de la saison écoulée et les yeux doux que lui faisaient plusieurs grosses écuries européennes dont le FC Séville, n’ont pas laissé indifférent le gaucher ivoirien qui veut à présent changer d’air.
Un désir qui jusque là semblait rencontrer l’assentiment de Rudi Gacia et surtout de Henri Legarda, le Président du MUC 72. Romaric avait même été autorisé à visité, lundi, les installations du club andalou avec à la clé, une visite médical concluante pour le joueur qui ne devrait plus que finaliser le transfert en apposant sa signature au bas du contrat qui le lierait pour 4 ans au club espagnol. Mais alors que tout semblait clair, Romaric s’est heurté à la gourmandise de ses dirigeants qui ont jugé l’offre de 7 millions d’euros (4 milliards 585 millions de FCFA) du FC Séville insuffisant.
Qu’à cela ne tienne, Romaric, qui ne veut plus retourner au Mans, est déjà sévillan dans la tête et compte aller au clash avec ses dirigeants pour rejoindre Arouna Koné en Andalousie.«J'ai pris ma décision, je pars, déclare-t-il. Le président a fermé la porte avec Séville ? C'est son problème. Moi, dans ma tête, je suis parti. Le 9 juillet, je reprendrai l'entraînement avec Séville. Ils m'ont donné le programme de préparation, c'est le leur que je vais suivre», a déclaré l’international ivoirien plutôt remonté.
Comme le feuilleton Eric Abidal de l’année dernière ou celui de Michael Essien de l’année d’avant, Romaric est lancé dans un bras de fer que seul l’avenir nous situera sur celui qui aura le dernier mot.
Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP