Flash Info

  • Il y a 2 heures 7 minFootball-CAN 2019: L'Afrique du Sud a révélé son intention d'organiser la compétition, selon Ahmad Ahmad
  • Il y a 3 heures 34 minBeach Soccer-CAN 2018-2è Journée: Maroc 5-4 Côte d'Ivoire
  • Il y a 4 heures 29 minFootball-Ligue 1: La SOA finit champion de la mi-saison avec 28 points
  • Il y a 4 heures 30 minFootball-CAN 2019: Le pays organisateur sera connu le 9 janvier 2019 en marge des Awards 2018 de la CAF
  • Il y a 4 heures 31 minHandball-CAN 2018 Dame-Classement: La Côte d'Ivoire bat le Maroc (38-31) et termine à la 9è place du Tournoi
  • 09/12/2018Football-Ligue 1-13e journée: Afad 2-1 AS Tanda - WAC 0-1 Africa - LYS 1-0 Moossou FC - ASI 1-1 USC Bassam
Football
MONDIAL

Les poules à la loupe

12 June 2018 0

À quelques jours  du début de la Coupe du monde en Russie, sport-ivoire.ci  passe les 8 poules  à la loupe. En effet après que toutes les équipes aient foulées le sol russe, on peut le dire, la compétition a débuté. 

Groupe A : L’Egypte à l’épreuve du favori Uruguay

Dans un groupe composé du Pays organisateur la Russie, l’Arabie Saoudite, l’Uruguay, l’Egypte semble avoir les moyens d’aller loin. Même si le favori se nomme forcément Uruguay. C’est qu’avec Edinson Cavani (28 buts cette saison avec le PSG) et Luis Suarez (25 buts cette saison avec le FC Barcelone), la Céleste possède l’un des duos offensifs les plus prolifiques de la Coupe du Monde. Mais avec un Mohamed Salah diminué par une blessure à l’épaule et une Russie qui ne compte pas s’arrêter qu’au premier tour chez elle, l’Egypte aura fort à faire. Même face à l’Arabie Saoudite dans un duel arabo-arabe.

Groupe B : Le Maroc loin derrière l’Espagne et le Portugal

Les billets des huitièmes du groupe B. Ils sont promis au Portugal, champion d’Europe, et à l’Espagne, vainqueur en 2010 de la Coupe du Monde. Dans les rôles d’outsiders, le Maroc et l’Iran y joueront les arbitres. Les stats et l’histoire des favoris obligent à cette analyse. Mais le football garde ses incertitudes. Des eaux sur lesquels les Lions de l’Atlas entendent voguer pour surprendre le monde a ce premier mondial depuis 1998.

Groupe C : La France Sort déjà du lot

Avec un palmarès plus riche que les 3 autres concurrents du groupe, la France championne du monde 1998 tentera de rééditer cet exploit 20 ans après son premier sacre mondial. Favoris du groupe et de la compétition, les Bleus devront pourtant faire attention à ne pas tomber dans le Blues. Surtout que l’écurie de Didier Deschamps s’émiette physiquement à l’image des alertes au sujet de Mbappé, Sidibé et Umtiti. Le Pérou, le Danemark et l’Australie, premier adversaire de la France, espèrent en profiter.

Groupe D : Argentine, favori mitigé

Dans le flou depuis le dernier Mondial au Brésil, Lionel Messi et consorts vont arriver en Russie sans réelles certitudes malgré un statut de favori potentiel. Portée par son génie argentin, l'Albiceleste reste une nation à craindre lors des compétitions internationales, et espère rentrer au pays avec une troisième étoile brodée sur son maillot. Mais qui accompagnera l’Argentine en huitièmes ? Le Nigeria, L’Islande et le Croatie, avec des niveaux sensiblement égaux peuvent lever la main. Ce qui devrait offrir des débats animés dans un groupe presqu’équilibré.

Groupe E : Tous contre le Brésil

Après la gifle historique contre l’Allemagne à la Coupe du monde 2014 (1-7), le Brésil aura l’occasion de redorer son blason au niveau mondial lors de cette Coupe du Monde. Neymar Junior et ses coéquipiers tenteront d’aller le plus loin possible comme le prévoit les statistiques qui placent la Seleçao en finale. Des prédictions que la Suisse, la Serbie et le Costa Rica essaieront de contrarier pour s’inscrire au second tour.

Groupe F : L’Allemagne en quête du doublé

Quadruple championne du Monde, l’Allemagne, vainqueur de l’édition 2014 de la Coupe du Monde, espère réaliser doublé. Ce que seuls l’Italie (1934 et 1938) et le Brésil (1958 et 1962) ont réussi en 20 éditions.  Eternel favorite, la Mannschaft devra se méfier d’elle-même. Surtout qu’en face, le Mexique, la Suède et la Corée du Sud seront là pour lui rappeler que le football est loin d’être une science exacte.

Groupe G : Angleterre-Belgique, duel et duo attendus

Dans un groupe largement dominé par les générations dorées de l’Angleterre et de la Belgique, la Tunisie et Panama se font discrets. Inimaginable pour les bookmakers de trouver un autre duo gagnant en G. Si le duo des qualifiés est ainsi dessiné, l’issue du duel entre ces deux nations qui se connaissent demeure une énigme, même pour les observateurs les plus avertis.  

Groupe H : Le groupe le plus indécis

Ce groupe  de la Coupe du monde 2018 est probablement l'un des plus indécis sur le papier. Et pourtant, la Pologne de Robert Lewandowski pourrait arborer le manteau de favori. Un statut que la Colombie, le Sénégal et Japon ne devrait pas avoir de mal à lui contester. Puisque des arguments, il est certain que l’ensemble de ses adversaires en ont pour faire basculer la balance de la confiance et surtout celle de la qualification, dans un camp comme dans l’autre.

Stéphane DATHE

A lire aussi ...

TOP