Flash Info

  • 22/09/2018Football-Ligue 1-3e journée: Moossou FC 1-3 RC Abidjan -- ASI 1-1 Africa Sports -- SOA 2-0 Tanda Bouaké FC 2-1 LYS -- San Pedro 1-1 USC Bassam -- AFAD 0-0 SC Gagnoa
  • 21/09/2018Football-Caf LdC 2018: Le WAC de Casablanca éliminé en quart de finale
  • 21/09/2018Football-Ligue 1-Discipline: Me Roger Ouégnin auditionné à la Fif pendant plus d'une heure
  • 21/09/2018Beach Soccer: La Côte d'Ivoire qualifiée pour la CAN 2018 en Égypte après avoir éliminé l'Ouganda
  • 20/09/2018Football- Classement FIFA: La Côte d'Ivoire occupe la 66è place FIFA et la 12è CAF
  • 20/09/2018Football: Baky Koné est le nouveau président de la section football de l'ASEC Mimosas
Football
MONDIAL

Le champion du monde tombe

17 June 2018 0

Le champion du monde en titre est tombé. Face au Mexique, l’Allemagne s’est inclinée sur le score de 0-1 en ouverture du groupe F de la Coupe du Monde, Russie 2018.

C’est un séisme. L’Allemagne a perdu en match de groupe d’une Coupe du Monde. La dernière en date remonte à 8 ans, presque jour pour jour. En 2010, dans le groupe D du mondial Sud Africain, c’est la Serbie qui, le 18 juin 2010, accrochait la Mannshaft déjà aux mains de Joaquim Loew sur le score de…0-1. Deux Coupes du Monde après, le Mexique a remis le couvert, avec un score identique. Résultat inattendu d’autant plus que l’Allemagne, champion du monde en titre sortait de préliminaires sans failles. 10 victoires en 10 matches. Un record qui faisait de la team germanique un favori infaillible.

Mais voilà, à Luzhniki, la Mannshaft a perdu une valeur essentielle. L’humilité. Dans un 3-5-2 ultra offensif, Loew avait minimisé la capacité de réaction, sur contre, du Mexique battu en demi-finale de la dernière Coupe des Confédérations (4-1). De quoi accentuer l’effet de surprise voulu par Juan Carlos Osorio, le sélectionneur des Aztèques. A la 35è, la récupération express d’une attaque placée allemande se transforme en contre-laser orchestré par Chicharito. La défense du seul Botaeng ne suffit pas, ni le repli de Mesut Oezil pour empêcher la frappe victorieuse de d’Hirving Lozano qui trompât Manuel Neuer qui aurait pu faire mieux en possession de tout son savoir-faire (0-1).

La réaction allemande est presqu’immédiate. Sur coup franc. La merveille d’exécution de Tony Kroos à la 38è rencontre l’envolée de Guillermo Ochoa, qui dévie le ballon sur sa barre. L’un des seuls véritables frissons de la Mannshaft. Car au retour des vestiaires, Les Allemands ne réussissent pas à passer la défense compacte du Mexique. Tout le contraire d’El Tri qui aurait pu doubler sa mise aux 78è, 81è et 82è. En panne de lucidité Miguel Layun n’a pas le geste parfait pour punir la défense allemande absente. La victoire, elle, n’échappera pas aux Mexicains qui prennent la tête du groupe F, contre toute attente.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP