Flash Info

  • 11/11/2019Handball: Le Red Star conserve sa couronne chez les hommes en battant Don Bosco 40-28
  • 11/11/2019Handball: Habitat d'Abobo champion de Côte d’Ivoire pour la première fois chez les dames
  • 11/11/2019Football-El.CAN 2021: Vers un forfait de Wilfried Zaha pour les 1ere et 2e journées avec la Côte d’Ivoire
  • 11/11/2019Football-CAN U23-Égypte 2019: Jonathan Cissé et Ibrahim Sangaré ont rejoint les Éléphants au Caire
  • 11/11/2019Football-Ligue 1-6e journée : AS Tanda 1-2 Africa Sports -- SOL FC 1-2 Abengourou
  • 10/11/2019Taekwondo: Gbagbi Ruth médaillée d'Or à l'Open de Croatie

Football / LE MANS : Romaric, "la classe mondiale"

Football
MONDIAL

Football / LE MANS : Romaric, "la classe mondiale"

11 October 2007 0
Football / LE MANS : Romaric, "la classe mondiale"

La carrière mancelle de Romaric se décline en trois temps. Il y avait le Romaric indiscipliné, il y a le Romaric apaisé et il y aura, selon Rudi Garcia son entraîneur, bientôt un Romaric de « classe mondiale ».
1. Le Romaric d’avantA son arrivée au Mans en juin 2005, Romaric N’Dri était attendu pour jouer à gauche, presque ailier, numéro 10 ou même carrément devant. Des postes où il était utilisé en Belgique du côté de Beveren. Mais l’Ivoirien n’est pas un buteur ou un finisseur comme Didier Drogba, passé lui aussi par Léon-Bollée. Le staff manceau va vite s’en rendre compte.
Un peu instable dans sa vie, Romaric avait également tendance à se faire remarquer par ses écarts de conduite, surtout avec un volant entre les mains. Un terrible accident de voiture aurait d’ailleurs pu lui coûter la vie ou gâcher la suite de sa carrière.
Ce manque de discipline se conjuguait au temps du football : fâché avec le réveil, ses pannes d’oreiller étaient célèbres et laissaient planer le doute sur sa capacité à aller au-delà de ses immenses facilités naturelles.
2. Le Romaric d’aujourd’huiDepuis un an, Romaric n’est plus le même. Suspendu il y a dix mois pour motif disciplinaire par son propre club, l’Ivoirien a changé dans et hors du rectangle vert. La suspension de quatre matchs, ramenée à trois suite à un changement d’attitude en novembre 2006, a changé l’homme. « J’ai muri », avait-il confié à Football365 à la sortie de sa « sanction ».
 Récemment, sur RMC, Romaric se disait « amoureux ». Un motif de stabilité supplémentaire à ne pas négliger dans la vie d’un footballeur. Bien dans sa vie privée, soutenu voire même couvé par son club l’an dernier, le gaucher a modifié ses habitudes, notamment sous l’impulsion d’un Frédéric Hantz qui comptait beaucoup sur lui. C’est l’actuel coach de Sochaux qui l’avait notamment responsabilisé sur le terrain en le faisant reculer en milieu défensif.
« J’ai eu une formation humaine avec Frédéric Hantz et une autre technique avec Jean-Marc Guillou (son formateur à l’ASEC Abidjan) », nous confiait la saison dernière Romaric. Ce changement d’attitude évident, associé à un changement de poste, a transformé le joueur qui continue sa progression sous les ordres d’un Rudi Garcia assurément séduit par son Ivoirien clairvoyant.
3. Le Romaric du futurA l’aise dans son nouveau rôle sur le terrain, Romaric a vu Rudi Garcia, après une observation de quelques semaines, lui confier le brassard de capitaine. Après avoir changé de poste, Romaric change donc de statut et aspire à aller encore plus haut. « Le championnat est long », lâche Romaric qui ne veut pas rêver de Ligue des Champions à voix haute malgré une troisième place loin d’être imméritée. « Il ne faut pas commencer à rêver, on n’est même pas à moitié du championnat », expliquait-il lundi soir sur RMC.
Leader sur le terrain mais aussi dans le vestiaire, selon Rudi Garcia, le gaucher va attiser les convoitises à l’avenir, c’est certain. Pour accéder au grand club auquel il aspire, le Manceau sait qu’il doit encore progresser. Sur le terrain, avec Rudi Garcia qui ne cesse de l’encourager, il peut franchir un nouveau palier, notamment en utilisant mieux sa qualité de frappe pour être décisif, directement ou à la dernière passe, sur coup de pied arrêté.
S’il continue sur cette voie-là, rien ne semble pouvoir arrêter le colosse (1m86, 86 kilos) d’Abidjan. « Quand tu es dans un club, tu as toujours envie de viser plus haut. Après, Le Mans m’a beaucoup apporté mais s’il y a d’autres opportunités dans des clubs plus grands, on verra », assurait-il l’an passé. Aujourd’hui, il se donne les moyens d’atteindre ses rêves.
Source: Football365

A lire aussi ...

TOP