Flash Info

  • 20/09/2018Football- Classement FIFA: La Côte d'Ivoire occupe la 66è place FIFA et la 12è CAF
  • 20/09/2018Football: Baky Koné est le nouveau président de la section football de l'ASEC Mimosas
  • 20/09/2018Football-Tournoi des 4 nations: Vietnam 3-1 Côte d'Ivoire
  • 18/09/2018Pétanque-Mondial 2018 : La Côte d’ivoire finalement absente
  • 18/09/2018Football-Championnat d’Afrique Freestyle : L’Ivoirien Titi Koné triomphe au Nigeria
  • 17/09/2018Cyclisme-Tour de Côte d'Ivoire 2018: L'Ivoirien Cissé Issiaka vainqueur de la 25è édition
Football
MONDIAL

Coulibaly Fousseny avec la Tunisie

5 January 2018 0

Le milieu de terrain ivoirien Fousseny Coulibaly a été convoqué avec 26 joueurs pour la préparation de la Coupe du monde 2018, sous la tunique de la Tunisie.

Après avoir impressionné le sélectionneur national des Aigles de Carthage, Nabil Maaloul, la star de l'Espérance de Tunis a été encouragée à demander la naturalisation tunisienne, début décembre 2017, en prélude à sa naturalisation sportive.

Une fois qu'une décision aura été prise sur l'obtention de la nationalité tunisienne, l'athlète de 25 ans aura toujours besoin de l'autorisation de la Fifa avant de prendre congé de la nationalité sportive ivoirienne.

En attendant la décision des autorités tunisiennes et celles de la Fifa, Fousseny participe depuis le 3 janvier 2018 à Doha, au Qatar, au premier regroupement de préparation de la Coupe du Monde 2018, avec la Tunisie.

Pour rappel, il a joué pour la Côte d'Ivoire lors d'un match de qualification du Championnat d'Afrique des Nations 2014 (CHAN) contre le Nigeria en juillet 2013. La Côte d’Ivoire éliminée n’avait pas pris part aux phases finales de la compétition.

Peu de temps après, en août 2013, Coulibaly a rejoint le club tunisien Monastir en provenance du Stella Club d’Adjamé. S'il réside depuis à Tunis, il ne réunit pas tous les critères du règlement de la Fifa.

D'origine ivoirienne, Fousseny Coulibaly évolue au poste de milieu de terrain à l'Espérance sportive de Tunis depuis août 2013.

Iris de Bankolé

A lire aussi ...

TOP