Flash Info

  • 15/12/2018Football-Caf LdC 2019-16e aller: Stade Malien 0-1 ASEC Mimosas
  • 15/12/2018Foorball-CAN 2019: L'Afrique du Sud candidate à l'organisation
  • 15/12/2018Football-Caf CdC 2019-16e aller: Étoile du Sahel 3-0 Stade d'Abidjan -- DCMP 1-1 FC San Pedro
  • 14/12/2018Taekwondo: La Fédération Ivoirienne en assemblée générale ordinaire le 15 décembre 2018
  • 14/12/2018Football-CAN 2021: La conférence de presse du Ministre Danho Paulin prévue le 15 décembre est annulée
  • 13/12/2018Football-CAN 2021: La FIF indique convoquer la CAF devant le TAS pour avoir rétribuer la compétition au Cameroun
Football
MONDIAL
International

Quand la FIFA augmente les fonds “Forward“

5 December 2018 0

Le premier Forum d’information des journalistes d'Afrique francophone s'est tenu le 5 décembre 2018 à Lomé au Togo. Cette initiative de la FIFA avec la collaboration de la Fédération togolaise de football a eu pour but de faire la lumière sur le nouveau programme de développement du football sur le globe.

Le football moderne doit rester loin de l'informel. Une pensée qui a poussé la nouvelle administration de la FIF dirigée par Gianni Infantino, depuis 2016, à maximiser l'aide aux 211 associations membres. Un apport pas que financier qui fut baptisé "Forward". Face à une trentaine de représentants de media d'Afrique francophone, Veron Mosengo Omba, Directeur régional zone Afrique et Caraïbes de la Division Association membres de la FIFA, a épluché les différents aspects de ce nouveau programme de développement du football. Mais surtout, a annoncé le lancement, dès février 2019, du deuxième cycle du programme.

Une hausse de 20% des fonds "Forward"

Si le premier plan quadriennal a fait bénéficier 727 milliards 500 millions de Frs Cfa entre 2016 et 2019 aux pays membres, le cycle 2019-2022 promet d'injecter 873 milliards de Frs Cfa dans le même but de doter les pays, surtout africains, de structures modernes pour la pratique idoine du football. Une hausse de 20% qui devrait pousser la vingtaine de pays du continent, qui n'a proposé aucun projet à la FIFA lors de la précédente lucarne, à se conformer aux critères pour emprunter le train du développement. Car ne bénéficie pas de "Forward" qui veut.

Le football féminin, facteur décisif d’éligibilité

Dans son approche participative, la FIFA n'entend pas dicter des projets aux associations sollicitant son appui à travers "Forward". Par contre, la formation, la compétition et le renforcement des capacités techniques ont plus de résonnance que la construction effrénée de bâtiments. « Des bâtiments oui, mais ce ne sont pas les bâtiments qui jouent », a indiqué M. Veron Mosengo Omba. Pour voir son dossier de demande être transmis à la FIFA pour bénéficier de “Forward“ il faudra pour les associations locales employer un secrétaire général, un directeur technique. En plus il faudra qu’il existe au sein du pays demandeur, un championnat masculin, un championnat féminin, un championnat masculin de jeunes, un championnat féminin de jeunes. Mais aussi mettre en œuvre une stratégie de promotion et de développement du football féminin, un programme de bonne gouvernance, une stratégie de promotion et de développement du football de base et une stratégie de promotion et de développement de l’arbitrage. Par ailleurs, au moins deux des domaines sur lesquels les associations peuvent se concentrer pour recevoir ce soutien financier supplémentaire devront couvrir le football féminin.

La Côte d’Ivoire éligible même si…

A Lomé, à l’instar de certains pays en délicatesse avec la FIFA, la Côte d’Ivoire fut évoquée par M. Veron. Même si elle reste « un sujet sensible », pour l’affaire de l’audit qui l’oppose à la FIFA devant le TAS,  « la Côte d’Ivoire est éligible pour le fonds Forward », a rassuré le représentant de Gianni Infantino. A condition de faire auditer ses comptes contenant les fonds Forward pour éviter tout détournement à d’autres fins. Pour éviter la mauvaise interprétation, M. Veron a tenu à préciser que « les Gouvernements n’ont pas le droit d’auditer le compte spécial mis en place par la FIFA pour recevoir les fonds “Forward“. Par contre, les Gouvernements gardent le droit de contrôler les comptes des associations pour les fonds qu’eux-mêmes ont alloué ». En ce qui concerne l’augmentation du fonds pour le cycle 2019-2022, il  est passé de 375 millions par an à 1 milliard de Frs Cfa dans l’investissement dans des projets de football (terrains, compétitions et football féminin). Concernant les frais de fonctionnement, la FIFA met à disposition une cagnotte de 250 à 500 millions de Frs Cfa. Une hausse rendue possible grâce aux revenus générés par la Coupe du Monde 2018 en Russie.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP