Flash Info

  • 28/11/2021Football-Côte d'Ivoire : Kuyo Téa Narcisse élu président de l'Africa Sports avec 29 voix soit 82,5%
  • 28/11/2021Basket-El.CM 2023 : La Côte d'Ivoire leader du groupe C après la Fenêtre 1
  • 28/11/2021Basket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-3e journée : Côte d'Ivoire 80-69 Guinée
  • 28/11/2021Basket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-2e journée : Centrafrique 64-92 Côte d'Ivoire
  • 28/11/2021Basket-El.CM 2023-Fenêtre 1-Groupe C-1ère journée : Côte d'Ivoire 57-56 Angola
  • 25/11/2021Basket- Elim.CM23: CI vs Angola ce vendredi 26 novembre 2021 à 16h GMT en Angola

Gala ASEC-Africa, ce n'est pas inédit

Football
Ligue 1

Gala ASEC-Africa, ce n'est pas inédit

2 October 2020 0

L’ASEC Mimosas et l’Africa Sports d’Abidjan seront en attraction, ce samedi 3 octobre, à partir de 17h. Un duel historique qui entre dans l'ordre de l'inédit sur la pelouse du Stade Olympique d’Ebimpé, où les deux cadors du football ivoirien ne se sont jamais produit.

Mais ASEC-Africa à l'affiche pour un match de gala, ce n'est pas du jamais vu. La dernière fois, c'était le samedi 15 mars 1997 au stade de la Paix de Bouaké. A cette époque, Mimosas et Aiglons avaient rythmés l'activité de l’Association de bienfaisance « Servir ». Avec une victoire 2-1, de l'Africa sur l'éternel rival.

Boli Zozo et de Dago Charles avaient mis l'Africa Sport hors de portée, avant que Guel Tchiressoua ne réduise la marque sans incidence, sur le succès des vert et rouge, sans embrouille à l'époque.

Ce samedi, malgré les changements de générations opérés 23 ans après, le match de gala sous les yeux du Chef de l'Etat promet de n'avoir rien d'amical. Diaby Almamy et ses Aiglons, surfant sur la victoire (1-0) du 14 décembre 2019, l'ont affirmé jeudi, alors qu'ils étaient en reconnaissance de la pelouse.

Chez l'ASEC Mimosas, dont les fans ruminent encore la défaite du 14 décembre 2019, en Ligue 1, c'est sans bruit que l'on prépare ce duel qui devrait permettre, au-delà de la rivalité, de jauger le niveau du travail peaufiné à Sol Béni. Et de juger les recrues aux nombres de 12 pour chaque écurie.

Même si les deux franchises, livrées au manque de fraîcheur liée à une inactivité de 6 mois à cause du Coronavirus, ne promettent pas d’offrir du rythme pour cette affiche de légende, le plaisir résidera ailleurs. Celui de faire honneur au stade Olympique qui fait déjà la fierté du public sportif ivoirien déjà paré à faire vibrer les tribunes d’Ebimpé.

Patrick GUITEY

 

A lire aussi ...

TOP