Flash Info

  • 24/02/2020Basket-El.Afrobasket 2021-Groupe C : Cameroun 82-74 Côte d'Ivoire
  • 23/02/2020Football-Lonaci Ligue 1-18è journée : AFAD 0-0 ASI - Bouaké FC 0-1 USC Bassam - FC San Pedro 2-0 Africa Sports - SC Gagnoa 3-1 RCA - WAC 2-7 AS Tanda
  • 22/02/2020Basket-El.Afrobasket 2021-Groupe C : Guinée Equatoriale 64-78 Côte d'Ivoire
  • 21/02/2020Basket-El.Afrobasket 2021-Groupe C : Côte d'Ivoire 58-50 Guinée
  • 20/02/2020Football-FIF : Sidy Diallo, président sortant, a décidé de ne pas briguer un 3è mandat (officiel)
  • 20/02/2020Basket-El.Afrobasket 2021-Groupe C : Côte d'Ivoire-Guinée vendredi à partir de 13h Gmt au Palais des Sports de Yaoundé

Football/Ligue 1: Kader Kéïta, retour d'enfer

Football
Ligue 1

Football/Ligue 1: Kader Kéïta, retour d'enfer

17 March 2008 0
Football/Ligue 1: Kader Kéïta, retour d'enfer

Le dribbleur de Lyon a été l’Ivoirien du week- end sur le Vieux Continent. Après son excellente prestation agrémentée d’un but à Gerland contre Bordeaux la journée précédente, Kader Kéïta a enchaîné, réussissant un savoureux doublé samedi dernier face à Monaco. Kader Kéïta est de retour. Il s’agit en fait du percutant Kéïta qui avait crevé l’écran avec Lille et mis la France du football dans sa poche la saison dernière ; et non du fantôme Kéïta qui errait comme une âme en peine avec Lyon depuis l’ouverture de la présente saison. Samedi dernier, l’international ivoirien a confirmé avec fracas, son retour au premier plan après six mois d’hibernation dans les rangs des sextuples champions de France qu’il avait rejoint pour 18 milliards de F CFA (23 millions d’Euros). Explosif avec Lille, Jean- Michel Aulas avait donc payé au prix fort le dribbleur fou ivoirien. Kader Kéïta était alors attendu comme la grande sensation de la Ligue 1  2007- 2008. Celui qui devait donner une dimension supplémentaire à des Lyonnais en quête de reconnaissance européenne. Après des débuts prometteurs en Asie lors du tournoi de la Paix , l’Eléphant allait ensuite piquer du nez, connaissant des moments très difficiles avec Lyon. Passé d’un club où il était la grande star, d’une formation où cohabite une dizaine de stars et d’internationaux, Kader Kéïta éprouva toutes les peines à s’intégrer convenablement dans l’effectif pléthorique de l’ogre lyonnais. Alors, il perdit rapidement sa place surtout que Sydney Govou, son concurrent direct, est dans la forme de sa vie. Ecoeuré par son statut de remplaçant, l’ancien Lillois évoque même à la veille de la CAN 2008, des envies de départ si sa situation ne connaissait pas d’évolution. C’est justement depuis son retour du Ghana où il fut globalement bon avec les Eléphants, que l’ailier droit de Lyon a entrevu la lumière. Tout a commencé à Manchester en Ligue des champions où il passa à côté de l’égalisation dès son entrée en jeu. La semaine suivante, contre Bordeaux dans le « big » match de la Ligue 1, Kader Kéïta déflore enfin son compteur buts avec Lyon en championnat en réussissant le quatrième but de son équipe. Celui qui n’a jamais douté pendant ses périodes difficiles, réalise une bonne partie et démontre qu’il n’avait rien perdu de son talent en passant dans le Rhône. Samedi dernier, on attendait donc que cet irrégulier incorrigible confirme « sa renaissance » entrevue dans l’antre des sextuples champions de France une semaine plutôt. Et, l’homme n’a pas déçu. Titularisé d’entrée face à l’AS Monaco par Alain Perrin, Kader Kéïta a livré une copie impeccable agrémentée d’un doublé sur le Rocher.  Il ouvre d’abord la marque cinq minutes après le quart d’heure de jeu avant de revenir à la charge à la 38è mn pour signer le troisième but des siens. Entre temps, le Brésilien Fred avait inscrit le deuxième but lyonnais.Jean- Michel Aulas, le président de l’OL qui n’a jamais cessé de croire en sa « coûteuse » recrue estivale, peut savourer la métamorphose du fantasque Ivoirien. A neuf journées de l’épilogue du marathon hexagonal, Kader Kéïta a, lui, encore du temps pour prouver qu’il mérite bien sa place au sein de l’effectif rhodanien. Mais, tous les matches se présentent désormais comme un défi pour lui. Joachim Tiégna

A lire aussi ...

TOP