Flash Info

  • 16/04/2021Football-International : Yaya Touré rêve d'entraîner le FC Barcelone
  • 16/04/2021Football-Nigéria : Ahmed Musa s’est engagé jusqu’à la fin de la saison avec le Kano Pillars FC
  • 16/04/2021Athlétisme : Le TAS réduit à 18 mois la suspension de 2 ans de Christian Coleman
  • 16/04/2021Football-J.O 2020 : La Côte d'Ivoire dans le chapeau 3 du tirage au sort
  • 16/04/2021Omnisports-Côte d'Ivoire : Le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire a organisé deux stages de renforcements pour 30 encadreurs
  • 16/04/2021Football-J.O 2020 : Le tirage au sort est prévu pour le mercredi 21 avril 2021 à Zürich

Football- MTN Ligue 1- Finance : Un bilan pas reluisant

Football
Ligue 1

Football- MTN Ligue 1- Finance : Un bilan pas reluisant

11 December 2008 0
Un bilan pas reluisant

Si le Président de la Ligue Professionnelle de Football (LFP) peut se satisfaire du bon comportement des clubs participants à la saison 2008 pour leurs performances en hausses, les finances et l’affluence ne sont guère reluisantes pour M. Sory Diabaté.
Pour les 182 matchs de MTN Ligue 1 organisés en 26 journées, la Fédération Ivoirienne de Football a sortie 72.184.800 CFA de ses caisses sur une somme de 74.448.000 CFA prévue pour le préfinancement. Un investissement à perte car aucun retour n’est à remarquer. Aucun sauf une risible quote-part de 912.810 CFA (Ndlr : contre  2.018.115 CFA  en 2007), dont a dû se contenter la maison de verre de Treichville. Le déficit s’estime cette saison à 96,96% contre 93,57% lors de la fin de l’exercice 2007.  Une grise mine des finances de la Fif qui est due à «une très grande baisse au niveau du public par rapport à l’année dernière», comme l’a indiqué le tableau du cumul des dépenses de la 1ère à la 26e journée du championnat.
Pour toute la saison, l’affluence dans les différents stades qui accueillaient les compétitions  n’a été que de 54.928 spectateurs contre 94.280 la saison dernière.  «La capacité du stade Robert Champroux ne nous permettait pas d’enregistrer une grosse affluence comme au stade Félix Houphouët-Boigny la saison dernière, explique le Président de la LFP. Nous avons donc refusé du monde même lors des derby». Aussi, les matchs à huis-clos à l’issue de la sanction sur l’Africa «nous ont-ils fait perdre des spectateurs». Une déclaration qui ne fait pas regretter la décision à M. Sory Diabaté. «On devait prendre cette décision pour mettre fin à des comportements graves et pas dignes de notre football». Et ce, même si cette décision a fait mal aux caisses de la Fif et partant de la LFP qui dépend toujours de la maison de verre.
Si la FIF «pleure» les clubs eux ont le sourire. En tout cas, pour ceux qui ont bénéficié de la fidélité de leurs supporters dans les gradins clairsemés du championnat national.  Avec l’apport du sponsor leader du football national, certains comme l’Africa (5.223.900 CFA),  l’Asec (3.200.250 CFA) et, à un degré moindre, le RC Daloa (1.238.000)  ont pu garder de l’embonpoint  en plus de la subvention offerte durant tout le championnat par le sponsor leader. Une subvention qui s’élevait à 38.000.000 CFA pour 12 clubs et 20.000.000 pour l’Asec et l’Africa qui ont décidé de ne pas floquer leur tunique du logo du sponsor.  Le champion et son vice-champion qualifiés pour la Caf Ligue des Champions ont perçu 25.000.000 chacun quand les qualifiés pour la coupe Caf ont reçu 15.000.000.  En somme, 611.000.000 CFA ont été octroyés aux clubs pour leur permettre de supporter leurs charges.
Le bilan n’est également pas reluisant en Ligue 2 où la Fif a éjecté 40.233.000 CFA au totale de la saison et n’a retiré que 34.677 CFA comme quote-part. Des finances au plus bas qui n’empêcheront certainement pas les clubs à en demander encore plus lors de l’exercice 2009 dont la date du début fait déjà vague à la maison de verre.
Par Patrick GUITEY 
 

A lire aussi ...

TOP