Flash Info

  • 21/10/2020Football-RDC : Blessé à la cheville gauche lors du derby AS Vita-TP Mazembe, Wonlo Coulibaly out 10 jours
  • 20/10/2020Football-UFOA B : La compétition U20 se tiendra au Togo du du 18 novembre au 02 décembre 2020
  • 20/10/2020Football-UFOA B U20 : Le Nigeria et le Ghana dans le groupe B avec la Côte d'Ivoire
  • 20/10/2020Taekwondo-J/O 2021 : Ruth Gbagbi et Cissé Cheick se préparent à l'INSEP en France
  • 20/10/2020Football-UFOA B : Le tournoi U17 s'ouvre du 05 au 20 décembre 2020, au Bénin
  • 20/10/2020Football-Tournoi UFOA B U17 : La Côte d'Ivoire dans le groupe B avec le Ghana et le Nigeria

Football- Côte d’Ivoire- Ligue 1 : La Ligue Pro à la recherche de 150 millions

Football
Ligue 1

Football- Côte d’Ivoire- Ligue 1 : La Ligue Pro à la recherche de 150 millions

4 March 2011 0
La Ligue Pro à la recherche de 150 millions

La FIF comme la totalité des affaires en Côte d’Ivoire ne prospère plus. La crise sociopolitique est aussi financière et Sory Diabaté président de la Ligue Professionnelle de Football ne s’en cache pas. «Face à la situation de crise que connaît le pays, il est difficile de mobiliser une somme aussi importante pour démarrer les différents championnats», a-t-il reconnue sur le site officiel de la FIF.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Pour que le championnat débute, il faudra mobiliser pour la FIF 150 millions de Frs CFA repartie aux trois Ligues (Ligue 1, Ligue 2 et D3). «Cette année, il a été décidé de mettre à la disposition des clubs la somme de 3.800.000 F.CFA par club et par mois. En ce qui concerne la Ligue 1 (14 clubs), cela fait un total de 53,2 millions à débourser. Pour le championnat de Ligue 2 qui devait démarrer le 12 mars prochain avec 24 clubs, il fallait payer 24 millions de F.CFA, soit un million par club et par mois. Pour la D3, nous avons 38 millions à payer. En ajoutant les frais d’organisation des différents championnats, l’enveloppe globale à réunir pendant le mois de mars s’élève à 150 millions de francs environ», a expliqué le président de la Ligue Professionnelle. Si cela fut aisé dans un passé récent ce n’est plus évident pour la FIF qui est en attente d’une meilleure situation pour lancer ses activités.
 
 
Par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP