Flash Info

  • 02/06/2020Basket-Afrique : Alphonse Bilé, secrétaire générale de FIBA-Afrique, veut maintenir les compétitions
  • 02/06/2020Athlétisme-Côte d'Ivoire : Le président de la Fédération espère une reprise des compétitions en juin
  • 02/06/2020Football-Election FIF 2020 : Sory Diabaté a le soutien entier de Sidy Diallo selon Léonce Yacé
  • 02/06/2020Football-Election FIF 2020 : Idriss Diallo et Malick Tohé dans la région de Gagnoa pour rencontrer les clubs de la zone
  • 02/06/2020Football-Drame : La maison de François Zahoui à Bangui prise dans un incendie dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2020
  • 27/05/2020Football-Côte d'Ivoire : La FIF acquiert un car-régie d'une valeur de près de 400 millions de Frs Cfa

Football- Côte d’Ivoire- Ligue 1- Francis Ouégnin : «Nous montrons notre suprématie»

Football
Ligue 1

Football- Côte d’Ivoire- Ligue 1- Francis Ouégnin : «Nous montrons notre suprématie»

11 October 2009 0
«Nous montrons notre suprématie»

Vainqueurs avant le terme du championnat qu’ils ont dominé de la tête aux pieds, les Mimosas ne cachent pas leur joie. Et ce n’est pas Francis Ouégnin, 1er vice-président du conseil d’administration de l’ASEC qui ramera à contre-courant.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
 
Avec  54 points à son compteur, l’ASEC largue l’Africa (43 points) à onze longueurs de ses baskets. Une performance beaucoup plus éclatante que celles de certains. «Certains ont été champions d’un point, de deux points. Des victoires laborieuses. Mais voyez l’écart qui nous sépare des autres. Cela montre le travail que nous faisons chez nous», a déclaré le frère de Roger Ouégnin, PCA de l’ASEC.
 
Avec la politique de formation, «nous montrons notre suprématie. Nous sommes fiers de notre formation que tout le monde devrait prendre en exemple. Nous gagnons avec un écart considérable avec des gamins et c’est important pour nous. Il faut le noter».
 
L’Afrique attend à présent cette sélection de jeunes. Mais cela «c’est une autre paire de manche pour laquelle nous allons travailler. Pour l’instant laissez-nous le temps de savourer notre victoire», a-t-il terminé sous les acclamations du timide public venu célébrer le 23e titre national de l’ASEC Mimosas
 
 
Par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP