Flash Info

  • 31/03/2020Football-Senegal : Victime du Coronavirus, Pape Diouf est décédé le 31 mars 2020
  • 31/03/2020Football-Liga : Les joueurs du Barça abandonnent 70% de leur salaire
  • 31/03/2020Basket-NBA : Marcus Smart, l'arrière des Boston Celtics, guéri du coronavirus
  • 31/03/2020Football-Coronavirus : Jack Grealish, le capitaine d'Aston Villa, sanctionné pour être sorti de chez lui
  • 31/03/2020Football-Coronavirus :  550 employés non-sportifs de Tottenham vont voir leur salaire réduit de 20%
  • 31/03/2020Omnisports : Les Jeux méditerranéens (2021) à Oran dans le nord-ouest de l'Algérie reportés à 2022

Football/ 17e journée Ligue 1 France : Baky maintient Nice

Football
Ligue 1

Football/ 17e journée Ligue 1 France : Baky maintient Nice

10 December 2007 0
Football/ 17e journée Ligue 1 France :  Baky maintient Nice

Malgré l'ouverture du score de Baky Koné (12e), l'OGC Nice n'est pas parvenu à vaincre les Girondins de Bordeaux (1-1), dimanche après-midi, en match décalé de la 17e journée de Ligue 1. La faute à l'égalisation de Johan Micoud (17e), qui a permis aux siens de ramener un point du stade du Ray. Un point qui leur permet de remonter sur le podium devant Le Mans, grâce à une meilleure différence de buts. Le Gym reste pour sa part dans la première partie de tableau (7e).
"La manière ne m'a pas plu", avait souligné Laurent Blanc, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, après la qualification des siens face à Helsingborg, jeudi, en Coupe de l'UEFA (2-1). Pour ce déplacement au stade du Ray, les hommes du Président s'appliquaient à parfaire leur jeu à l'entame de la rencontre.


  • Les efforts bordelais

Johan Micoud et Wendel effectuaient un une-deux sur le côté gauche, avant que le Brésilien ne talonne pour l'ancien international, qui armait sa frappe aux 20 mètres. Mais sa tentative passait assez loin du cadre (6e). Mais après une excellente entame de match, les Girondins marquaient un temps d'arrêt. Ce dont profitait David Hellebuyck, qui servait parfaitement Baky Koné côté gauche, qui à son tour contrôlait et frappait dans le but d'Ulrich Ramé, visiblement pas sur ses appuis (12e, 1-0). L'OGC Nice ouvrait le score sur sa première occasion franche, et de fort belle manière. La réponse girondine arrivait sur une récupération de balle de Mathieu Chalmé côté droit, qui adressait un centre au premier poteau, où se trouvait Johan Micoud qui reprenait devant Hugo Lloris, impuissant (17e, 1-1).
Les Girondins parvenaient à égaliser dans la foulée du but niçois, et prenaient dès lors les commandes de la rencontre. Fernando, plein axe, tentait sa chance d'une lourde frappe aux 25 mètres, captée sans soucis par le portier adverse (23e). Dans la foulée, un autre Brésilien, Wendel, centrait côté gauche pour la tête d'Alou Diarra, qui passait tout près du cadre (26e). Après plus d'une demi-heure de passage à vide, les Aiglons étaient remplumés. Baky Koné, parti seul au but, était signalé injustement hors-jeu par M. Auriac, qui annulait une belle occasion de but (40e). Quelques seconde plus tard, Cyril Jeunechamp trouvait Florent Balmont, qui contrôlait avant d'enchaîner la frappe au point de penalty, mais voyait le cadre se dérober (41e). A l'instar de Wendel qui, sur un centre parfait, était tout près de marquer de la tête (45e+1).

  • Une baisse de régime générale

Dominateurs en première période, les Girondins l'étaient aussi en début de seconde. Sur un corner de Wendel, Lloris sortait du poing, mais le ballon était repris de volée par Mathieu Chalmé. La défense niçoise, bien en place, déviait le cuir, qui revenait sur David Bellion, dont la reprise était contrée in-extremis par Drissa Diakité (50e). En réponse, les Azuréens procédaient en contre, toujours par l'intermédiaire de leur fusée ivoirienne, Baky Koné. Mais celui-ci, parti en un contre un, était de nouveau signalé hors-jeu à tort (55e). Puis le rythme de la rencontre, jusqu'ici élevé, baissait pendant une dizaine de minutes, avant de revoir les Niçois porter le danger devant le but adverse. David Hellebuyck exécutait un coup franc enroulé pied gauche, claqué au-dessus de la barre par Ulrich Ramé (68e).
Mais une fois encore, ce coup d'éclat laissait place à un bon quart d'heure de baisse de régime. Laurent Blanc lançait Alejandro Alonso et Jussiê en lieu et place de Fernando et Marouane Chamakh. Mais ces apports offensifs n'y changeaient rien. Le dernier mot allait même à Ederson, qui reprenait de volée dans la surface mais se heurtait à un Ramé salvateur (93e). Les Girondins de Bordeaux ramènent un petit point mérité de leur déplacement à l'OGC Nice, et reprennent place sur le podium aux dépens du Mans, grâce à une meilleure différence de buts. Pour sa part, le Gym se contente de ce bon point, et reste dans la première partie de tableau, à une honnête 7e place.
Football.fr

A lire aussi ...

TOP