Flash Info

  • 16/04/2021Football-International : Yaya Touré rêve d'entraîner le FC Barcelone
  • 16/04/2021Football-Nigéria : Ahmed Musa s’est engagé jusqu’à la fin de la saison avec le Kano Pillars FC
  • 16/04/2021Athlétisme : Le TAS réduit à 18 mois la suspension de 2 ans de Christian Coleman
  • 16/04/2021Football-J.O 2020 : La Côte d'Ivoire dans le chapeau 3 du tirage au sort
  • 16/04/2021Omnisports-Côte d'Ivoire : Le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire a organisé deux stages de renforcements pour 30 encadreurs
  • 16/04/2021Football-J.O 2020 : Le tirage au sort est prévu pour le mercredi 21 avril 2021 à Zürich

Ce que Mme Gabala prévoit pour l’Africa

Football
Ligue 1

Ce que Mme Gabala prévoit pour l’Africa

6 April 2021 0

Les vieux démons de l’Africa semblent persister. Depuis plusieurs années, aucun exorcisme n’a réussi à sortir les Aiglons de leur transe. Même pas celui pratiqué par le Comité de Normalisation. Déjà exténuée, la gestion provisoire de la maison de verre n’est pas loin de coller une administration temporaire au club Oyé.

Après plusieurs tentatives de conciliation des camps Alexis Vagba et Antoine Bahi, la visite surprise de quelques membres associés mécontents à la FIF le 1er avril 2021 a fini par convaincre le Comité de Normalisation de la gravité du mal qui ronge l’Africa. Une pathologie insaisissable que Martin Bléou, membre du CN-FIF, semble pourtant avoir cerné. Pour lui, c’est une guerre entre la légalité et la légitimité qui mine le deuxième plus grand club de Côte d’Ivoire. Par contre, l’homme de droit n’a pas réussi à attribuer des noms à ses concepts. Ce qui est certain, c’est que l’Africa ne va pas bien.

Visiblement sans solution, le CN-FIF pourrait utiliser la formule qui lui permet, lui-même, d’être à la tête du football ivoirien. « Nous avons trouvé un club totalement divisé. Nous avons tenté la réconciliation sans y parvenir. Nous allons prendre une décision parce qu’on a besoin d’un seul président. Il n’est pas question que l’Africa Sports entache le bon déroulement du championnat. Et, si les deux camps ne parviennent pas à un accord d’unification, nous allons mettre une administration provisoire », a encore menacé Mme Gabala.

Une posture qui fait naître quelques interrogations dans le milieu du football local. Notamment sur l’identité de la personnalité qui assurerait l’intérim à l’Africa, et sur la légalité de l’approche du Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football, concernant un club omnisport.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP