Flash Info

  • 20/07/2018Football-Transfert: Accord trouvé entre Chelsea et Sassuolo pour le prêt de Jérémie Boga (Presse)
  • 20/07/2018Football-Afrique: La cérémonie des Awards de la CAF est prévue pour le 8 janvier 2019 à Dakar
  • 20/07/2018Rugby à 7: Abidjan accueille le championnat régional d’Afrique du 15 au 16 septembre 2018
  • 20/07/2018Football-Ligue 1: Le staff du FC San Pedro libère 9 joueurs dont N'guessan Pathinvo et Gna Kapeu
  • 20/07/2018Football-Mondial 2018: La FIFA a décidé d'offrir le ballon de la finale aux 12 enfants de la grotte thaïlandaise
  • 20/07/2018Athlétisme: La Côte d'Ivoire médaillée de bronze aux relais 4x100 U20 du championnat Zone 2
Football
Ligue 1

5è Journée : L’ASEC dans la douleur face à Moossou

16 November 2017 0

L’ASEC Mimosas a enchainé une troisième victoire consécutive en Ligue 1. Dans le match à rejouer de la 5è journée, les Mimosas ont souffert jusqu’au coup de sifflet final.

Menés 1-0 mercredi au stade Robert Champroux après 33 minutes, les Mimosas ont bien profité de l’annulation de la rencontre avec Moossou FC. Avec une meilleure maitrise collective, l’ASEC accule Moossou qui a décidé de camper devant ses buts. Une aubaine pour Samaké Gaoussou qui prend ses aises dans son couloir gauche. A la 16è, le jeune défenseur Mimosas dépose son centre sur la tête du peu-imposant Komlan Agbagniadan qui n’a plus qu’à diriger sa tête pour tromper Ibrahim Ayindé (0-1). Un avantage que l’équipe dirigée par  Amani Yao conserve jusqu’à la pause.

Au retour des vestiaires, l’ASEC ne tarde pas à doubler la mise. Cette fois, sur penalty consécutif à une main dans la défense de Moossou. Badié Gbagnon face à Ayindé n’éprouve aucune peine à grossir le score en faveur des siens (0-2, 51è). Un crédit qui a le don de monter à la tête des Mimosas qui jouent de suffisance. Un mur lézardé de Sol Béni dans lequel Moossou s’engouffre pour semer le doute. Sur le corner de la 72è signé Lassina Bamba, Kouakou Pikolo s’élève pour couper la trajectoire du centre. Imparable pour Baba Zongo, le gardien burkinabé transpirant de la fébrilité. Illustration à la 84è. Sa sortie hasardeuse aurait pu profiter à Constant Wayou. Mais le geste acrobatique du milieu de Moossou est sauvé de justesse par Ange Baresi.

Au terme des trois minutes de temps additionnel, les actionnaires pouvaient pousser un ouf de soulagement face à l’étreinte finalement anecdotique de Moossou qui concède sa deuxième défaite consécutive de la saison.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP