Flash Info

  • Il y a 1 heure 51 minBasket-El.Afrobasket 2021-Groupe C : Cameroun 82-74 Côte d'Ivoire
  • 23/02/2020Football-Lonaci Ligue 1-18è journée : AFAD 0-0 ASI - Bouaké FC 0-1 USC Bassam - FC San Pedro 2-0 Africa Sports - SC Gagnoa 3-1 RCA - WAC 2-7 AS Tanda
  • 22/02/2020Basket-El.Afrobasket 2021-Groupe C : Guinée Equatoriale 64-78 Côte d'Ivoire
  • 21/02/2020Basket-El.Afrobasket 2021-Groupe C : Côte d'Ivoire 58-50 Guinée
  • 20/02/2020Football-FIF : Sidy Diallo, président sortant, a décidé de ne pas briguer un 3è mandat (officiel)
  • 20/02/2020Basket-El.Afrobasket 2021-Groupe C : Côte d'Ivoire-Guinée vendredi à partir de 13h Gmt au Palais des Sports de Yaoundé

4è journée : Bouaké fait craquer le WAC

Football
Ligue 1

4è journée : Bouaké fait craquer le WAC

28 October 2019 0

En panne de victoire depuis le début de la saison, Bouaké FC a débloqué son compteur. Au malheur du Racing Club qui a explosé en 29 minutes.

Pas de quartier pour la jeunesse de Yopougon. Bouaké n'était pas là pour faire des cadeaux. Surtout après que son écusson fasse partie des sans gloire de ce début de saison. L'affiche avec le Racing Club d'Abidjan, temps propice pour Amed Diomandé et ses coéquipiers. Et c'est le capitaine des Etoiles du Gbêkê qui allume la première mèche. A la 16è, Amed tourne autour du jeune Ismaël Touré avant de battre Charles Ayayi (0-1, 16è). Avec un milieu ultra-agressif, Bouaké prive le Racing d'espace. Etouffés, les Lions de Yopougon laissent des boulevards dans l'axe de leur défense. Du pain béni pour Judicaël Seanho. L'attaquant bouakéen, lancé par Arthur Kouyo, se joue de Charles Ayayi avant de doubler la mise (0-2, 20è). Méconnaissable, le Racing ne cesse de s'exposer. De quoi faire exploser l'efficacité d'Amed Diomandé auteur de troisième but à la 28è, son doublé de la journée (0-3, 29è). Avec seulement 1 but en 3 sorties, Bouaké ne met qu'une demi-heure pour refaire son retard.

Assommé, le Racing jette Ouattara Ibrahim dans le bain, avant la pause. Insuffisant pour faire douter le système défensif d'Amadou Ouattara, le coach de Bouaké. La seconde période est un modèle de gestion de match. La possession du Racing est stérilisée par le bloc compact d'en face. Une muraille à laquelle s'est heurté Jean N'Guessan dans les derniers instants du match. De quoi donner des frayeurs au public du Vélodrome de Treichville, qui ovationnât l'international ivoirien évacué en ambulance. Pas de quoi entamer la joie de Bouaké, qui pouvait fêter sa première victoire de la saison. Certainement le déclic.

Armel YAO

A lire aussi ...

TOP