Flash Info

  • 25/08/2019Football-Caf LdC 2020: La SOA, champion de Côte d’Ivoire, éliminée par le FC Nouadhibou de Mauritanie
  • 25/08/2019Football-Caf LdC 2020-Preliminaires retour : FC Nouadhibou 1-0 SOA
  • 25/08/2019Football-Ligue 1-2e journée : SC Gagnoa 1-1 ASI d'Abengourou
  • 24/08/2019Basket-CdM 2019-Amical: Côte d’Ivoire 78-58 Fujian SBS (équipe chinoise)
  • 24/08/2019Football-Ligue 1-2e journée : RCA 1-1 USC Bassam - Issia Wazi 1-2 Sol FC
  • 24/08/2019Jeux Africa 2019-Taekwondo: La Côte d'Ivoire obtient 10 médailles (3 Or, 2 Argents, 5 Bronzes) sur 12 athlètes présents à Rabat

21è journée : Bouaké FC accuse l'arbitrage

Football
Ligue 1

21è journée : Bouaké FC accuse l'arbitrage

1 April 2019 0

Plusieurs chocs étaient au programme de la 21è journée de Ligue 1. Parmi eux, l'intéressant Bouaké FC-FC San Pedro délocalisé à Gagnoa. Car si les Etoiles du Gbêkê accueillaient jusque-là leurs rencontres au stade Municipal de Yamoussoukro, elles se sont déporté du côté de Gôzô.

Malgré l'air de dépaysement, Bouaké est passé proche d'accrocher le FC San Pedro à son tableau de chasse. Score final 1-1. Une grosse frustration pour les Bouakéens qui accusent l'arbitre de la partie, Biro Kouassi, d'avoir spolier leur victoire.

Sur sa page officielle facebook, le club a clairement indiqué que « Biro Kouassi a refusé la victoire du BFC ». En effet, le maître du jeu a refusé un but jugé valide de Mohamed Zidane sur un centre, après l'avoir accordé auparavant. « Biro Kouassi indique le centre du terrain, synonyme de validation. Mais contre toute attente l'homme en noir refuse à nouveau, sur recommandation de son 1er assistant, Adiouman Prosper », relate le club.

Une situation qui a soulevé la révolte des fans de Bouaké FC à l'encontre de M. « Biro Kouassi (qui) apparaissait comme quelqu'un venu en mission ». Si tout est rentré dans l’odre, la direction du club de Bouaké devrait déposer une réclamation sur la table de la Ligue Professionnelle pour contester l’arbitrage et certainement le résultat. Affaire donc à suivre.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP