Flash Info

  • 28/03/2020Football-Transfert : Le Barça et Leipzig souhaitent recruter Tanguy Kouassi le défenseur du PSG d'origine ivoirienne
  • 28/03/2020Basket-Côte d'Ivoire : La FIBB s'apprêt à lancer une campagne d'auto-confinement pour lutter contre le Coronavirus
  • 28/03/2020Football-Lonaci Ligue 1 : Le FC San Pedro va verser le salaire de Mars à ses joueurs
  • 28/03/2020Football-Transfert : Le PSG propose un salaire annuel de 6,55 milliards de Frs Cfa à Kalidou Koulibaly
  • 28/03/2020Football-FIF 2020 : L'annonce officielle de la candidature d'Idriss Diallo ajournée pour cause de Coronavirus
  • 28/03/2020Athlétisme-Coronavirus : Confinement obligatoire pour Marie Josée Ta Lou à Abidjan

11è journée-Africa-ASEC (1-0) : La FIF justifie son apathie

Football
Ligue 1

11è journée-Africa-ASEC (1-0) : La FIF justifie son apathie

15 December 2019 0

Le 45è Africa-ASEC depuis 1997 a drainé du monde au stade Félix Houphouët-Boigny. Une affluence inopinée pour la Fédération Ivoirienne de Football, malgré les signes apparents nés de la promotion massive de l'affiche sur les réseaux sociaux.

Du beau et un gros monde dans les tribunes du derby historique du football ivoirien. Longtemps qu'un tel engouement autour du derby n'avait plus été senti. Pourtant, les symptômes de la fièvre étaient apparents pour la majorité des observateurs. Avec les apports d'artistes, de sportifs et même de certains membres du gouvernement ivoirien, le bon médecin n'avait pas besoin d'un matériel sophistiqué pour la diagnostiquer.

La FIF en n'avait aucun apparemment. Son ataraxie, la faîtière, montrée du doigt dans une nouvelle affaire de billets parallèles, l'explique à travers des chiffres récents d'affluence pour cette même affiche. « Depuis plus de cinq saisons, le derby entre ces deux grands clubs ivoiriens n'a jamais entraîné plus de 1.800 spectateurs », indique la maison de verre sur son site officiel. Ce qui explique donc qu'à la surprise générale seulement « 5.250 billets (et non 5.250.000 comme indiqué auparavant) ont été édités et mis en vente à ce derby Africa-Asec ».

Débordée par l’affluence au-delà de ses espérances, la FIF révèle avoir « en accord avec la police à 16H, donné l'ordre d'ouvrir toutes les portes pour laisser libre accès aux spectateurs ». Une décision de dernière minute dont les conséquences n’entendent pas être portées par la Fédération ivoirienne qui « décline donc sa responsabilité dans cette affaire » des billets émis par elle et revendus dix fois plus chers, avec la complicité de vigiles et policiers, selon plusieurs témoins dont le Sir Edi Yapi.

« Le stade pouvait faire le plein si certaines personnes ne refusaient pas l’accès aux spectateurs qui étaient devant les portails. En réalité il y a des personnes qui vendaient des tickets en dehors des guichets avec des policiers. Les tickets de 500 frs étaient vendus à 5000 Frs. Plusieurs personnes sont reparties chez elles, parce qu’on leur a fait croire que le stade était plein », a témoigné ce supporter de l’ASEC. Un dysfonctionnement de son système que la FIF, promotrice de l’événement, ne veut visiblement et paradoxalement pas assumer.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP