Flash Info

  • Il y a 3 heures 31 minFootball-CAN 2019 U23-Demi-finale: Côte d'Ivoire-Ghana le mardi 19 novembre à partir de 15h
  • Il y a 3 heures 37 minFootball-El.CAN 2021-1ère journée: Blessés, Wilfried Zaha et Ghislain Konan ne seront pas remplacés (Ibrahim Kamara)
  • Il y a 3 heures 44 minFootball-CAN 2019 U23-Groupe B-3è journée: Côte d'Ivoire 1-0 Zambie - Nigéria 0-0 Afrique du Sud
  • Il y a 13 heures 22 minFootball-Ligue 1-5è journée (Retard) : Africa Sports 2-1 FC San Pedro
  • Il y a 13 heures 23 minAthlétisme-Marathon de Côte d'Ivoire: Le Camerounais Justin Foimi remporte la 5è édition du 15 novembre 2019
  • 13/11/2019Football-El.CAN 2021-CI-Niger: Kamara Ibrahim et Serge Aurier en conférence de presse le vendredi à 18h au stade FHB

Le football ivoirien évoque ses souvenirs de Samuel Eto’o

Football
Ligue 1
International

Le football ivoirien évoque ses souvenirs de Samuel Eto’o

9 September 2019 0

De 1997 à 2019. Après avoir arboré 13 tuniques hors de son Cameroun natal, Samuel Eto’o a définitivement rangé les crampons, à 38 ans. Une légende dont l’histoire s’est souvent entremêlée avec celle de la Côte d’Ivoire avec bonheur ou peine. Les Ivoiriens préfèrent garder le meilleur d’un attaquant hors-pair qui a su se tailler une personnalité au-delà des pelouses. Des souvenirs impérissables dont Seri Dogo Ange (Africa Sports), Trésor Karidioula (WAC), Julien Chevalier (ASEC) et Clémentine Touré (sélection nationale féminine) relèvent quelques aspects en guise d’hommage au Lion Indomptable.

Seri Dogo Ange (milieu Africa Sports) :

“Eto’o prenait tous les paris“

« Si je veux parler de souvenirs, j’en aurai tellement à donner. Mais je garde de lui sa prise responsabilité, quelqu’un qui savait se faire respecter et relever les défis. Il prenait tous les paris, même avec ses entraîneurs. Alors que Pep Guardiola croyait le mettre au placard, il lui a dit ses vérités, l’a remis à sa place en 2019. Cette saison-là, il inscrit 35 buts et permet à Barcelone de remporter la Ligue des Champions en marquant le premier but.  Un réel modèle ».

Karidioula Mofosse Trésor (attaquant du WAC) :

“Je lui ai piqué sa célébration“

« Samuel Eto’o Fils, c’est mon idole. J’espère suivre le chemin qu’il a tracé. Ce qui me reste à l’idée quand on évoque ce joueur, sa célébration de but en mars 2014 alors qu’il évoluait à Chelsea. Il imite un grand père pour répondre à José Mourinho qui l’avait traité de vieux. Une célébration que je lui ai d’ailleurs piquée. Sa force, c’était de répondre aux polémiques concernant son talent, sur le terrain en marquant des buts importants. Il parlait peut-être un peu trop, mais sur le terrain il a prouvé qu’il était le numéro 1 ».

Julien Chevalier (coach ASEC Mimosas)

“Eto’o, au-delà du talent indéniable“

« En cherchant un tout petit peu plus loin que le talent indéniable... c'est aussi la force de caractère de l'homme qui fut marquante (avec les défauts de cet ego aussi parfois). Avec pour image la Ligue des champions gagnée avec l'Inter et la double confrontation avec le FC Barcelone, qui venait de le laisser partir. J’ai été témoin d’un talent exceptionnel à l'aller, mais aussi, j’ai apprécié le joueur d'équipe à son maximum, au retour. Un vrai champion ! »

Clémentine Touré (Sélectionneuse Côte d’Ivoire)

“Un joueur qui avait la main sur le cœur“

« Eto’o Fils est une légende du football africain et mondial. Il a écrit sa propre histoire à travers ses performances personnelles. On le sait, il est l’un des rares professionnels africains qui payait de sa poche les primes de ses coéquipiers en sélection national. Eto’o, c’est aussi les stats, un buteur. Il a inscrit 359 buts en 718 matches joués (toutes compétitions confondues) et compte 118 caps pur 56 buts avec les Lions du Cameroun. C’est un joueur complet, mais aussi un homme d’affaire et un homme qui a la main sur le cœur et nous espérons qui va nous donner encore de la joie hors du terrain. »

Recueillis par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP