Flash Info

  • Il y a 6 min 53 secFootball- Classement FIFA: La Côte d'Ivoire occupe la 66è place FIFA et la 12è CAF
  • Il y a 2 heures 24 minFootball: Baky Koné est le nouveau président de la section football de l'ASEC Mimosas
  • Il y a 2 heures 27 minFootball-Tournoi des 4 nations: Vietnam 3-1 Côte d'Ivoire
  • 18/09/2018Pétanque-Mondial 2018 : La Côte d’ivoire finalement absente
  • 18/09/2018Football-Championnat d’Afrique Freestyle : L’Ivoirien Titi Koné triomphe au Nigeria
  • 17/09/2018Cyclisme-Tour de Côte d'Ivoire 2018: L'Ivoirien Cissé Issiaka vainqueur de la 25è édition
Football
Ligue 1
Elephants

Traoré Lacina aurait changé d’identité

4 April 2018 0

Lacina Traoré aurait triché sur son nom et son âge. C’est la vérité qu’affirme détenir Koné Ibrahim. L’ex-international ivoirien, président de l’Etoile Sportive d’Abobo (ESA), affirme être le premier centre visité par l’attaquant ivoirien.

Mais à cette époque, Lacina Traoré se nommait plutôt Traoré Ménéné et serait né en 1988 et non en 1990 comme indique les documents actuels du joueur. « En 2005, j’ai recruté Lacina Traoré qui s’appelait à l’époque Traoré Ménéné. Ensuite il a été recruté au Stade d’Abidjan. Et à ma grande surprise, il avait changé d’âge et de prénom. Voilà 13 années que le problème persiste (…) Ce n’est pas juste sportivement et c’est pourquoi je porte plainte», a déclaré Koné Ibrahim Koné à RFI.

Ce changement d’identité survenu juste avant le transfert du joueur du Stade Abidjan vers le CFR Cluj, club de D1 roumaine, n’est pas du goût de l’ESA. Surtout que ce qui serait le premier club de Lacina ou Ménéné a été ôté du passeport sportif du joueur. Résultat, le centre de Koné Ibrahim n’a jamais bénéficié des différents transferts du joueur passé par 4 clubs avant d’atterrir à l’AS Monaco qui ne cesse de le prêter.

Si Koné Ibrahim crève l’abcès 13 ans après, c’est que l’ancien de l’Africa Sport d’Abidjan indique avoir tenté en vain de trouver une solution avec Lacina et son entourage.  « A chaque fois que j’ai posé le problème, on m’a dit que cela allait s’arranger. Mais je ne veux plus que cela reste en l’état. Il évolue en Europe et nous n’avons rien », ajoute le président de l’Etoile Sportive d’Abobo prêt à frapper à la porte de toutes les juridictions pour entrer dans ses droits. « J’attends que la fédération répare ce préjudice. Dans le cas contraire, je pourrais poursuivre l’affaire devant le Tribunal arbitral du sport », a-t-il prévenu. Surtout que la première licence du joueur en sa possession circule déjà sur les réseaux sociaux.

Une sortie qui n’a pas manqué de soulever des réactions dont celle du responsable de l’Olympique Sport d’Abobo (OSA), qui affirme avoir été le premier centre de Traoré Lacina. Une nouvelle affaire qui risque de défigurer l’image du football ivoirien déjà en lambeaux.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP