Flash Info

  • 16/09/2020Football-Egypte : Le technicien Français Patrice Carteron résilie son contrat avec le Zamalek du Caire
  • 16/09/2020Football-Ligue 1-Mercato : Thomas Trazié et Armel Zohoré du RCA signent saisons avec l'OGC Nice (officiel)
  • 16/09/2020Football-Côte d'Ivoire-Ligue 1 : La saison pourrait s'ouvrir le 24 octobre 2020
  • 15/09/2020Basket-Afrique : L’Egypte désignée par FIBA Afrique pour organiser l’édition 2020 des Championnats d’Afrique U18 de basket-ball masculin et féminin
  • 15/09/2020Tennis de Table-Côte d'Ivoire : La saison 2020-2021 s'ouvre le samedi 17 octobre 2020 à Abidjan
  • 15/09/2020Football-Ligue 1 : Marcellin Kablan, ancien coach de Williamsville Athletic Club, au SC Gagnoa pour une saison

Election FIF 2020-Soumahoro Mamadou : « La FIF ne peut pas dissoudre la commission »

Football
Ligue 1
Elephants

Election FIF 2020-Soumahoro Mamadou : « La FIF ne peut pas dissoudre la commission »

13 August 2020 0

Soumahoro Mamadou, membre de la commission chargée de piloter le processus électoral pour la succession du Président Augustin Sidy Diallo a tenu une conférence de presse dans l’après-midi de ce mercredi 12 août 2020 dans un hôtel de la place sise à Angré Mahou. Ayant la caution du Président de la commission électorale, Réné Djedjemel Diby, il a tenu cette réunion pour s'expliquer sur ce qu’ils savent du blocage du processus électoral. 

Membre de la commission électorale, Soumahoro Mamadou a assuré que la commission électorale est encore en activité contrairement au contenu du courrier de la FIF qui annonçait sa dissolution. « La Commission Électorale n’est pas dissoute. Elle continue son travail. La FIF n’a pas qualité de dissoudre la Commission Électorale. Seule une Assemblée Générale Ordinaire peut dissoudre la Commission. Le processus électoral continue » a-t-il précisé.

Revenant au blocus du processus, Soumahoro Mamadou a indiqué que cela relève du secrétaire général de la commission qui refuse de signer le communiqué officiel qui notifie le verdict aux candidats déclarés. « Si Sam Etiasse notifie la décision, nous sommes sauvés » a-t-il indiqué puis de poursuivre « Contrairement à ce qu’il raconte (NDLR : Sam Etiasse), aucune décision n’a été arrêtée le jeudi. Ce n’est que le dimanche que la majorité des membres de la Commission ont tranché sur les trois derniers dossiers après le rejet de la première candidature de M. Kouadio Paul ».

En effet, le secrétaire général de la commission lors d’une conférence de presse a demandé à ce que les membres de la commission respectent les textes qui régissent la commission, chose que les membres de la commission électorale n’ont pas fait car « le rôle de la commission électorale indépendante n’était pas de rejeter un dossier de candidature. Mais si on nous disait de rejeter le dossier d’un candidat alors on allait le faire expressément. Nous ne sommes pas pour éliminer un dossier mais plutôt analyser et voir la conformité ».

Selon Soumahoro Mamadou, si les textes devaient être appliqués, le dossier du candidat Sory Diabaté, par ailleurs vice-président de la FIF qui continue d’exercer jusqu’à la finalisation du processus électoral, aurait été rejeté. « Si on devrait appliquer réellement les textes, il y a un candidat qui n’allait pas être retenu. Parce qu’il n’a pas démissionné de son poste de vice-président avant de déposer son dossier de candidature. Nous avons beaucoup travaillé par consensus sinon son dossier serait rejeté ».

Se prononçant enfin sur le dossier de candidature de Didier Drogba, le président de la conférence des présidents de fédération a indiqué que le dossier de l’ancien capitaine des Eléphants était recevable. « Il avait ses 8 parrainages et tout a été accepté. Sa candidature a été validée » puisque « les doubles parrainages ont fait l’objet de discussions houleuses. Mais, on a fini par accepter puisque les textes de la FIF sont muets dessus. Le cas de l’Africa Sports et celui de l’AMAFCI de Danon Roland ont été accepté après un vote », a souligné Soumahoro Mamadou.

Armel YAO

A lire aussi ...

TOP