Flash Info

  • 30/06/2020Football-Distinction : La cérémonie des Awards 2020 de la CAF est annulée
  • 30/06/2020Football-CdC 2020: Les demi-finales et la finale se joueront au Maroc
  • 30/06/2020Football-Afrique: Le CHAN 2020 au Cameroun reporté à janvier 2021
  • 30/06/2020Football-Lonaci Ligue 1: La Ligue met un terme à la saison 2019-2020 et designe champion le RCA
  • 30/06/2020Football-Afrique: La CAN 2021 reportée en janvier 2022 par la CAF
  • 29/06/2020Football: Salomon Kalou va quitter le Herta Berlin à la fin de la saison

François Zahoui : « J'ai échappé à une mort certaine »

Football
International

François Zahoui : « J'ai échappé à une mort certaine »

4 June 2020 0

Dans la nuit du 31 mai au 1er juin dernier, le domicile de François Zahoui situé dans le premier arrondissement de Bangui, est parti en fumée suite à un court-circuit. Encore sous le choc, l'ex-sélectionneur des Eléphants de Côte d'Ivoire revient sur ce malheur.

« Tout ce que je peux dire, c'est que c'est Dieu qui m'a sauvé. J'ai échappé à une mort certaine. Parce que c'est le dimanche dernier que j'allais effectivement intégrer cette maison. Et tout était mis en place pour m'y installer. Tout était meublé », a confié François Zahoui à Jean-Claude Djakus qui l'a joint au téléphone.

L’actuel sélectionneur de l’équipe nationale de la Centrafrique a expliqué les circonstances au confrère qui a pu le contacter. « Après avoir installé toutes mes affaires, j'ai décidé d'aller dîner dans un restaurant ivoirien de Bangui. À mon retour, je constate un monde fou autour de ma maison. À mes nombreuses questions, on m'apprend qu'elle a pris feu. Certainement un court-circuit m'a-t-on dit », a -t-il révélé avant de conclure. « Je loue vraiment l'œuvre de Dieu. Parce que, supposons que j'étais en train de dormir et que cet incendie avait déclenché en pleine nuit, c'en était déjà fini pour moi. Je note que tout a brûlé sauf ma Bible. Avant d'y intégrer, j'avais fait venir un Pasteur qui a prié. Dieu a donc agi. Et je ne peux que lui dire un grand merci ».

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP