Flash Info

  • 14/09/2019Football-El.CHAN 2019-Amical : Côte d’Ivoire 0-3 Senegal
  • 13/09/2019Karaté: La Fédération ivoirienne en Assemblée Générale Elective le samedi 14 septembre
  • 13/09/2019Football-Transfert: Serey Dié signe au FC Aaurau en D2 Suisse jusq'au 31 décembre 2019
  • 11/09/2019Football-CAN 2019 U23: Egypte, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Mali, Afrique du Sud et Zambie qualifiés
  • 11/09/2019Omnisports: Les Fédérations sportives dénoncent la détérioration des relations avec le Ministère des Sports
  • 11/09/2019Basket-CdM 2019-Quart de finale: USA 79-89 France

Football-International : Les pro ivoiriens qui brillent

Football
International

Football-International : Les pro ivoiriens qui brillent

10 January 2005 0
 Les pro ivoiriens qui brillent

Tizié Jean Jacques: le gardien des Eléphants est l'un des éléments clés de l'Espérance de Tunis. Par ses prises de balle sérées, ses reflexes et sa grosse influence sur la défense, Tizié a permis au champion tunisien de se hisser en demi-finale de la ligue des champions d'Afrique. Malgré son talent, il n'a pu qualifier son club pour la finale de cette compétition. Les Nigérians d'Enyimba étaient les plus forts. Mais Tizié aura montré qu'il reste le numéro un 1 son poste.

Eboué Emmanuel. Au poste de latéral droit, il est le joueur ivoirien le plus en vue au cours de cette première partie de la saison. C'est un défenseur difficile à manoeuvrer. Même si Beveren ne marche pas très fort en championnat de Belgique, Eboué a souvent tiré son épingle du jeu. Joueur polyvalent, il passe facilement du poste de latéral droit et celui de défenseur central. Sa constance et ses qualités athlétiques ont séduit l'entraîneur Arsène Wenger qui l'a fait signer à Arsenal. A partir de ce mois de janvier, il entame une nouvelle aventure chez les champions d'Angleterre.

KOLO TOURE. Le défenseur central d'Arsenal n'a pas de concurrent à ce poste en Côte d'Ivoire, tant il se distingue par son sens du marquage, son excellent jeu à rien, son coffre physique. Un roc qui n'a pas raté de match depuis le de but de la saison. Il continue sur sa lancée de la saison dernière. Il fut l'un des artisans du titre de champion d'Angleterre glané par les Gunners. Durant les 38 journées, il n'a été absent que deux fois. Ce joueur fait partie des meilleurs défenseurs mondiaux.

MEITE ABDOULAYE. Méité, c'est du solide. Le Marseillais n'est pas un joueur spectaculaire. Mais il s'est imposé au poste de défenseur central de l'Olympique de Marseille. Malgré trois changements de l'entraîneurs en moins de 12 mois, Méité a conservé sa place de titulaire. La concurrence stimule ce joueur sobre. Troussier va encore le faire progresser.

BOKA ARTHUR.
Il n'a pas eu de difficultés à s'intégrer au jeu du Racing de Strasbourg, sa nouvelle ?quipe. Le limogeage de l'entraîneur Antoine Kombouaré n'a pas perturbé sa progression. Son successeur Jackie Dugueperoux lui a renouvellé sa confiance. Au poste de latéral gauche, il reste indéboulonnable.

ZOKORA DIDIER DIT MAESTRO.
Le demi défensif des Eléphants n'a eu aucune difficultés  se fondre dans le collectif de Saint Etienne. En provenance de Genk (Belgique), on avait craint un problème d'intégration. Mais très rapidement, Maestro a gagné sa place dans l'équipe mise en place par Elie Baup. Son agressivité, sa capacité de récupération en font un joueur précieux pour les Stéphanois et la sélection ivoirienne.

AKALE KANGA. Le milieu aile gauche ivoirien a mérité l'école de Guy Roux. En imposant une discipline tactique à Akalé, le technicien auxerrois en a fait un joueur important dans son dispositif. Ce n'est plus le dribbleur solitaire sur le côté gauche. Au bout de ses dribbles et débordements, il offre des passes décisives à ses coéquipiers. Kalou et Benjani ont su transformer ses centres en buts ces dernières semaines.

KALOU BONAVENTURE.
Dans cette première moitié de la saison, Kalou s'est illustré comme la pièce maîtresse de la formation auxerroise. Il a été souvent décisif en championnat et en coupe de l'Uefa. Il a mis au service de l'équipe son sens de passeur et de buteur. Auxerre marche au rythme des exploits techniques de ce neuf et demi comme le dirait Michel Platini. Mi-milieu, mi-attaquant, Kalou est à l'aise dans ce rôle d' électron libre. Il peut destabiliser à tout moment une défense. Il a inscrit deux buts face aux Glasgow Rangers qui ont propulsé Auxerre en 16ème finale de la coupe Uefa.

BAKY KONE. La confirmation d'un talent. Ce bout de chou (1,63 m) aura montr au cours de cette première partie du championnat de ligue 2 française qu'un coeur vaillant, rien d'impossible. A force de courage et de travail, l'explosif attaquant de Lorient plane sur cette compétition où tous les coups sont permis. Baky a souvent été victime du jeu musclé des défenseurs. Toutefois, sa vivacité et sa technique en mouvement ont fini par avoir raison de ses adversaires. Marquer 16 buts en 19 journées releve de l'exploit en ligue 2.

KALOU SALOMON. Le jeune frère de Bonaventure est la belle surprise de ce début de saison en Europe. A la pointe de l'attaque de Feyenoord, il impressionne par ses qualités de finisseur. Lui qui n'a que 19 ans. Il a inscrit 14 buts (10 en championnat des Pays-Bas et 4 en coupe de l'Uefa) dans cette première partie de la saison. Puissant, technique, il est déjà l'objet de convoitise de Chelsea.

DIDIER DROGBA.
Il avait commencé très fort la saison avec son nouveau club Chelsea. Il a signé trois buts en deux matches de ligue des champions. Sa blessure en octobre dernier a freiné son ascension. Il a retrouvé les pelouses il y a quelques semaines. Il est en train de monter en puissance. L'absence d'Aruna Dindané dans cette sélection s'explique par sa baisse de régime après ses transferts manqués. Il n'a visiblement plus envie de porter le maillot du Royal Sporting club d'Anderlecht. Le club ne veut pas le lâcher à n'importe quel prix. Il lui est donc difficile, dans ce climat de bras de fer, d'exprimer tout son talent.

Fratmat.net

A lire aussi ...

TOP