Flash Info

  • 19/09/2019Athlétisme-Mondiaux 2019: 4 milliards 466 millions 793 mille francs CFA seront distribué aux différents lauréats
  • 19/09/2019Athlétisme-Mondiaux 2019: Marie Josée Ta Lou et Cissé Gue se préparent à Rome en Italie
  • 19/09/2019Football: François Zahoui attendu dimanche à Bangui pour signer avec la sélection nationale de Centrafrique
  • 19/09/2019Football: Didier Drogba désigné ambassadeur du Ballon d'Or France Football
  • 17/09/2019Football-CAN 2019 (U23): Le tirage au sort à Alexandrie le 3 octobre 2019
  • 17/09/2019Football-Transfert: Wilfried Kanon s'engage pour 3 ans avec Pyramids FC en Egypte

Football- Amical international- CI-Cameroun : Au-delà de l’amical

Football
International

Football- Amical international- CI-Cameroun : Au-delà de l’amical

14 June 2009 0
Au-delà de l’amical

En hommage aux victimes de la bousculade du 29 mars 2009 lors de la rencontre Côte d’Ivoire-Malawi (5-0), Ivoiriens et Camerounais ont offert, le samedi 13 juin, un spectacle aux spectateurs du stade Félix Houphouët-Boigny, théâtre du drame. Le caractère amical a vite fait place à un vrai test pour les deux sélections engagées dans les éliminatoires couplées Can –Mondial 2010.
Les organisateurs ont beau vouloir tuer la passion qui entoure le Côte d’Ivoire-Cameroun en instaurant une partie à trois fois trente minutes, un Côte d’Ivoire-Cameroun reste un Côte d’Ivoire-Cameroun. Et celui du samedi 13 juin n’a pas failli à la réputation. A en voir l’intensité physique et l’envie de l’emporter dans une rencontre pour laquelle plus d’un prédisaient pourtant un nul amical. Très vite la rencontre prend des proportions de match à points. Et c’est le jeune Tioté Cheick qui se met en chef de fil des hostilités. Son tacle appuyé 5 minutes à peine après le début de la partie sur Rigobert Song en dit long sur l’engagement. Pour preuve la sortie du capitaine des Lions Indomptables sur une luxation de l’épaule. En plus, les contestations nourries de N’Dri Romaric, les frictions entre Cissé Sékou et Gérémi Njitap, la volonté poussée de Samuel Eto’o d’inscrire un but sûrement pour répondre à celui de Didier Drogba… Et l’engagement est resté intact malgré les nombreux remplacements de part et d’autre.
Visiblement, le discours des sélectionneurs (Vahid pour la Côte d’Ivoire, Nkono pour le Cameroun) n’a pas été le même que celui des organisateurs de la partie. Légitime quand l’on sait que les deux équipes marchent sur une corde raide à chacune de leur sortie. Surtout en ces éliminatoires couplées Can-Mondial 2010. Les Eléphants de Côte d’Ivoire, leaders du groupe E, se sont rassurés avec une victoire mais surtout avec le jeu développé. Même s’il demeure des déchets dans la transmission, les hommes de Coach Vahid ont affiché beaucoup plus d’envie que des Lions Indomptables bien en dedans.
«La Côte d’Ivoire a joué avec beaucoup plus d’engagement que nous. Il nous a manqué cet engagement devant l’adversité», déclarait Thomas Nkono, le sélectionneur du Cameroun. «Le ban d’essai» avant le rendez-vous reporté face au Gabon, n’a pas été du goût du nouvel entraîneur des Lions Indomptables. Mais savoir où se trouve le manque est plutôt bien venu avant de faire face à un destin au cours duquel le Cameroun n’ plus droit à l’erreur. S’il veut être présent en Afrique du Sud. «Il faut continuer à travailler pour pouvoir avoir de bons résultats dans l’immédiat».
Ce match a permis par contre aux Eléphants de dissiper les quelques doutes qu’a suscité sa prestation face à la Guinée. Surtout dans la tête de leurs supporters. Un test bien apprécié par Coach Vahid qui ne l’a pas caché. «Je suis satisfait de la victoire mais aussi du jeu produit par mes joueurs. C’est une bonne préparation une semaine avant d’aller affronter le Burkina Faso», a affirmé Vahid Halilhodzic.
Par Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP