Flash Info

  • 12/11/2019Football-CAN U23-Égypte 2019: Côte d’Ivoire 0-1 Afrique du Sud
  • 12/11/2019Football-El. JO 2020: Cameroun 2-1 Côte d'Ivoire (En cours)
  • 12/11/2019Football-Tirage au sort CAF CDC- Groupe D: FC San Pedro -- Hassania US Agadir (Maroc) -- Enyimba (Nigeria) -- Paradou AC (Algerie)
  • 11/11/2019Handball: Le Red Star conserve sa couronne chez les hommes en battant Don Bosco 40-28
  • 11/11/2019Handball: Habitat d'Abobo champion de Côte d’Ivoire pour la première fois chez les dames
  • 11/11/2019Football-El.CAN 2021: Vers un forfait de Wilfried Zaha pour les 1ere et 2e journées avec la Côte d’Ivoire

Eddy Gnahoré, le miraculeux footballeur ivoirien

Football
International

Eddy Gnahoré, le miraculeux footballeur ivoirien

22 October 2019 0

Au sommet de son art ces deux dernières saisons avec Amiens, Vhakka Eddy Stelh Gnahoré (25 ans, 8 matches en L1) aurait pu arrêter sa carrière ou perdre la vie suite à un grave accident de la circulation en 2016 alors qu'il venait d'être prêté à Carpi.

Ranger aux oubliettes sa passion et s’accrocher aux incertitudes de la vie devant à des circonstances fort malheureuses. Plusieurs footballeurs sont passés par cette amère expérience. Mais nombre d'eux ont réussi à s'y extirper. Et Eddy Gnahoré tient une place de choix dans cet ultime lot.

Car, il y a 3 ans le verdict de la médecine avait enterré la carrière du milieu de terrain ivoirien après un grave accident de circulation. Cela alors que Naples venait de le prêter à Carpi. Aujourd’hui, l’ex de Palerme se souvient de ce virage de sa vie. « En allant à Nice, j’ai perdu le contrôle et je ne me souviens que de ma douleur dans la voiture, du sang qui coulait sur mon visage. Je me suis évanoui puis réveillé dans un hélicoptère... Pour le reste, c’est le trou noir, aujourd’hui encore. Les médecins pensaient que j’allais mourir. Plus tard, à l’hôpital, un docteur est venu me dire que ma jambe était touchée et que je ne rejouerais jamais au foot. Ma mère était là et s’est mise à pleurer » raconte Eddy Gnahoré dans les colonnes de Le Parisien. Puis de poursuivre. « Moi, j’étais sûr qu’il se trompait. Les douleurs que j’avais à la hanche me disaient que je rejouerais. Je ne sais pas l’expliquer » s'est souvenu le miraculeux milieu de terrain qui fait aujourd'hui les beaux d'Amiens FC.

« Si la Côte d'Ivoire m’appelle, je fonce »

Né de parents Ivoiriens à Villeneuve-la-Garenne, Vhakka Eddy Stelh Gnahoré a comme tout footballeur binational rêvé des bleus. Mais pour le cousin de Prince Gouano, l’heure est venue de retourner à ses origines. A la question de savoir s'il pensait toujours à l'équipe de France, sa réponse est sans ambages. « Non, c’est mort pour les Bleus » a-t-il coupé net avant de tendre une perche à la Cote d'Ivoire. « Mais si la Côte d’Ivoire, le pays de mes parents, m’appelle, je fonce. Ça doit être super de disputer des matchs internationaux. Et j’ai prouvé que j’avais le droit de rêver plus fort que les autres » a conclu celui qu'on pourrait bientôt voir avec les éléphants Ivoiriens.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP