Flash Info

  • 11/07/2020Football-Élection FIF 2020: L'AFI va dévoiler son choix de candidat le lundi
  • 10/07/2020Football-Election FIF 2020 : L'Association des Médecins de Football de Côte d'Ivoire n'a fait aucun choix de candidat
  • 10/07/2020Basket: La Fédération Ivoirienne annonce l'arrivée d'un premier sponsor pour le basket local
  • 10/07/2020Football-Lonaci Ligue 1: Fonsinho déclare n'avoir jamais signé de contrat avec l'Africa Sports
  • 10/07/2020Football-Uefa Ligue des Champions 2020: Le PSG affrontera l'Atalanta Bergame en quart
  • 10/07/2020Football-Côte d'Ivoire: L'Association des entraîneurs et encadreurs de football prévoit une assemblée générale élective en octobre 2020

Doumbia Seydou et Xavier Kouassi réagissent

Football
International

Doumbia Seydou et Xavier Kouassi réagissent

23 March 2020 0

Virés jeudi dernier avec 7 autres partenaires du FC Sion (Suisse), Doumbia Seydou et Xavier Kouassi sont sortis de leur silence pour s'insurger contre ce licenciement qu'ils comprennent difficilement.

Prétextant la pandémie du Covid 19, Christian Constantin le président du FC Sion et sa direction ont décidé de se séparer de 9 joueurs, les gros salaires de sa formation. Seydou est longuement revenu sur cette triste situation en soulignant les conditions de ce licenciement. « Je voudrais donc éclairer les supporteurs et sympathisants du FC SION qu’il n’y a eu, de la part de mes coéquipiers et moi, aucun manque de considération ou alors tout autre argument, qui a conduit à cette situation », a rassuré l’attaquant ivoirien sur son compte Instagram avant de poursuivre. « Il n’y a eu aucun dialogue, aucune mesure d’accompagnement, rien de tout cela. Chers followers, tels sont les faits que j’ai eu à vivre ces dernières 48 heures, en plus du confinement obligatoire et nécessaire à la survie de tous et de chacun, a conclu Seydou Doumbia.

"Nous ne sommes pas des rebelles"

Son compatriote et désormais ex-coéquipier, Xavier Kouassi Laglais a également brisé le silence dans les colonnes du quotidien Blick. L'ivoirien est plus véhément en pointant du doigt « le chantage » du patron de la formation suissesse. « C’est une question de communication. Nous ne sommes pas des rebelles. Nous aimons tous le FC Sion. Nous aimons le Valais et les gens d’ici. Nous sommes prêts à aider et faire des efforts. Mais ce qu’il s’est passé, c’est du chantage », a-t-il lâché.

Cette affaire est loin de son épilogue car Lucien Valloni, le président du syndicat des joueurs a également décrié cette saignée de Christian Constantin.

Lebéni KOFFI

A lire aussi ...

TOP