Flash Info

  • 08/04/2021Sport Extrême : La Fédération ivoirienne de MMA organise son premier championnat le 10 avril 2021
  • 08/04/2021Football International: la C.I classée 10è Africain et 59è Mondial par le classement FIFA Avril 2021.
  • 08/04/2021Basketball C.I : Assemblée Générale de la FIBB prévue pour le Samedi 10 Avril 2021 à 9h au Palais des Sports.
  • 06/04/2021Football-Eléphants : Le contrat de Patrice Beaumelle sera renouvelé selon Mariam Dao Gabala
  • 06/04/2021Urgent : Paulin Danho nommé Ministre de la Promotion des Sports et du Développement de l'Economie Sportive
  • 06/04/2021Golf-Côte d'Ivoire : La Fédération ivoirienne lance l'Open de Côte d'Ivoire le 10 avril 2021 à Yamoussoukro

CAF 2021 : Ahmad Ahmad, la pomme de discorde

Football
International

CAF 2021 : Ahmad Ahmad, la pomme de discorde

7 February 2021 0

Le samedi 6 février 2021. La date restera gravée, elle aussi, dans le marbre du football africain. Car ce jour-là, deux organes de la CAF se sont mis de face avec comme pomme de discorde son président.

A son avènement le 17 mars 2017, Ahmad Ahmad portait les espoirs d'un football africain plus sain, plus transparent et plus paisible. Quasiment 4 ans après, ce sont les germes de la division qu'il semble propager. Et au sein de la CAF. La preuve par la scène surréaliste dont le continent et au-delà furent témoins.

Suspendu pour 5 ans de toute activité liée au football professionnel par la commission d'éthique indépendante de la FIFA en novembre dernier, Ahmad Ahmad, candidat à sa propre succession, a été rétabli dans son fauteuil de président de la CAF en janvier dernier. Ce, à la suite d'une décision du TAS suspendant la sanction. Réinstallé au sommet du football continental d'où il assistera à la finale du CHAN 2020 au Cameroun, le Malgache n'entendait pas lâcher l'idée de participer à la prochaine élection.

Et le courrier de la commission de gouvernance qui avait déclaré inéligible en s'appuyant sur la décision de la FIFA, allait dans le sens du come-back d'Ahmad dans le jeu démocratique face à ses quatre challengers. En effet, la lettre adressée le 5 février au secrétariat général de la CAF, demandait la réhabilitation du président de la CAF dans les habits de candidat éligible après la suspension de la décision de la FIFA concernant sa mise à l'écart pour une période de 5 ans.

Mais alors que ses partisans criaient victoire, une réaction contradictoire fut émise par la Comité Exécutif à nouveau sous la direction du Malgache. Malgré le revirement de la commission de gouvernance, le comité exécutif de la CAF a refusé de valider la candidature de son président sortant pour les élections du 12 mars prochain. Un nouvel ascenseur émotionnel qui souligne encore plus les dissensions au sommet de l'administration du football continental.

En attendant, l’Ivoirien Jacques Anouma, le Sud-Africain Patrice Motsepe, le Sénégalais Augustin Senghor et le Mauritanien Ahmed Yahya sont pour l’instant les seuls candidats autorisés à concourir.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP