Flash Info

  • Il y a 1 heure 27 minFootball-Ligue 1-10e journée : SOA 0-1 AFAD
  • Il y a 1 heure 29 minTaekwondo: Ruth Gbagbi remporte la médaille d'or à la finale des Grands Prix à Moscou
  • Il y a 1 heure 30 minFootball-Tournoi de la Confraternité 2019: L'EdPSCI bat la RTI en demie (1-0) et se qualifie pour la finale
  • 06/12/2019Football-CdC 2020-2è journée: Le FC San Pedro au Nigeria sans son entraîneur Jani Tarek
  • 06/12/2019Omnisports: La 1ère édition des Olympiades d'Abidjan se tiendront les 20 et 21 décembre 2019 à Bingerville
  • 06/12/2019Football-Ligue 1-Challenge AFI-CIE: Magbi Gbagbo Laurent élu meilleur football du mois d'août 2019

Ballon d’Or FF 2019 : Sadio Mané, la polémique d’Afrique

Football
International

Ballon d’Or FF 2019 : Sadio Mané, la polémique d’Afrique

4 December 2019 0

La révélation du Ballon d’Or France Football 2019, elle est vieille de plusieurs jours. Mais les débats autour n’ont pris aucune ride. Surtout sur le continent africain, où plus d’un crie au scandale, quand certains avouent ne rien comprendre au vote d’Adam Khalil, journaliste ivoirien, membre du jury du Ballon d’Or. Egalement de plusieurs africains membres du jury. La pomme de discorde, le rang de Sadio Mané qui a fini à la 4è place. Là où une partie de l’Afrique le voyait succéder à George Weah. Mais le méritait-il vraiment ? Une question qui ploie sous l’aspect collectif et individuel.

« Messi élu Ballon d’Or 2019 n’est pas le scandale du siècle ». Une déclaration d’Habib Beye, ex-international sénégalais. Pourtant le consultant de Canal+Afrique semblait courroucé quand Didier Drogba, maître de cérémonie du 64è Ballon d’Or France Football, annoncé Lionel Messi comme le successeur de Luka Modric. Au point d’alimenter la thèse d’un complot raciste. « Messi est peut-être le meilleur joueur du monde et même de l'histoire mais pas le meilleur joueur de cette année. Sadio Mané est au pied du podium parce qu'il est africain ». Et la révélation des détails du vote du jury n’a rien arrangé. En effet, seulement 24% des votes en provenance du continent ont classé Mané 1er. 31% ne lui ont pas offert une place sur le podium. Un crime pour une opinion africaine qui a pour lieu d’expression, les réseaux sociaux.

Mané en deçà de Messi en individuel…

Le scandale pourtant, ne se trouve pas dans le vote d’Adam Khalil (sport-ivoire.ci), juré du Ballon d’Or, qui a placé Alisson au-dessus de Mané et ignoré Messi dans son quinté. Plutôt dans la propension à laisser croire que l’attaquant Sénégalais pouvait, tant en individuel que sur le plan collectif, s’en sortir avec le titre de meilleur joueur du monde ! Vainqueur de La Liga, Meilleur joueur de la Liga, Meilleur buteur de la Ligue des Champions, Meilleur passeur de la Liga, Meilleur attaquant UEFA, Meilleur joueur FIFA, Soulier d'Or Européen, Meilleur buteur de la Liga. Un palmarès individuel, long comme un bras qui balaie aisément celui de Sadio Mané. Puisque l’attaquant des Lions de la Teranga ne revendique que des titres de co-Meilleur buteur de la Premier League, d’Onze d'Or, de Meilleur joueur Sénégalais.

…et dépassé par Alisson au plan collectif

Le seul facteur déterminant demeure le titre de Vainqueur de l’Uefa Ligue des Champions, qu’il partage toutefois avec toute l’équipe de Liverpool FC dont Mohamed Salah, Virgil Van Dijk et surtout Alisson Becker. Le dernier nommé coiffe au plan collectif ses coéquipiers d’Anfield Road grâce à son titre de Vainqueur de la Copa America 2019, en ayant encaissé qu’un seul but. Là où Sadio Mané emprunté n’avait pu conduire le Sénégal au titre de champion d’Afrique face à l’Algérie, d’où est même sorti le meilleur joueur de la compétition : Ismaël Bennacer. Une démonstration scientifique qui est pourtant loin de diluer la logique d’un classement loin de la saison de Sadio. S’il est clair que l’attaquant de Liverpool ne pouvait atteindre Messi, il aurait dû être son dauphin. Une illusion effacée par un voting qui n’a pas tenu compte de la solidarité africaine, a laissé sous-entendre Didier Drogba.

Les Awards 2019 de la CAF, une consolation évidente

« Te voir sur le podium m’aurait semblé tellement logique, mais force est de constater que tant qu’on ne fera pas preuve de solidarité entre Africains, plus jamais nous n’aurons de joueurs Ballon d’Or comme l’a été notre grand frère George Weah. Courage à toi et continue de nous faire rêver, un jour tu seras couronné », a déclaré la légende du football mondial. Ce dont Mané est pourtant plus proche, c’est le titre de meilleur joueur africain de la saison. Un prix de consolation qui semble au-delà de l’évidence. Avec sa saison et son statut de 1er footballeur africain du monde, difficile d’imaginer qu’il en serait privé. Même si ce fut le cas en 2015. Car 12è du Ballon d’Or 2015 remporté par Messi, Yaya Touré était le 1er footballeur africain au classement. Un ranking qui n’avait pas été confirmé aux Awards de la CAF. Au contraire, le Gabonais Pierre Emerick Aubameyang, malgré le titre de champion d’Afrique de l’ex-milieu de Manchester City, avait été plébiscité.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP