Flash Info

  • Il y a 34 min 37 secFootball-Media: Le Tournoi de la Confraternité 2018 démarre le 3 novembre prochain
  • Il y a 3 heures 46 minPetanque-International Nice 2018: La Côte d'Ivoire chute en demi-finale de la compétition
  • Il y a 4 heures 5 minFootball-El.CAN 2019: Madagascar est la première nation qualifiée sur le terrain pour Cameroun 2019
  • Il y a 4 heures 11 minJeu de Dames-CAN 2018: L'Ivoirien Joël Atsé vainqueur de la 18è édition organisée à Thiès, au Sénégal
  • Il y a 4 heures 12 minFootball-El.CAN 2019: Les Eléphants de Côte d'Ivoire ont quitté Bangui ce mercredi 17 octobre pour Abidjan
  • 16/10/2018Football-El.CAN 2019-4e journée: Centrafrique 0-0 Côte d'Ivoire
Football
Elephants

L’artiste Larry Cheick retrouve son fils footballeur

31 May 2018 0

Cherif Kouamé Quenum. Un patronyme loin d’être clinquant à l’esprit des observateurs ivoiriens. L’associer à Larry Cheick, artiste chanteur ivoirien, serait encore plus intrigant. Que non. Le premier, footballeur professionnel à Valenciennes, n’étant que le fils de l’ex-star du reggae national.

Grandir sans l’amour de son père. Rien de bon pour une carrière. Surtout de footballeur. C’est l’histoire de Cherif Kouamé Quenum. Le défenseur gauche français d’origine ivoirienne, évoluant à Valenciennes s’est résolu à y mettre un terme. « La séparation de mes parents a fait que j’ai grandi auprès de ma mère en France où je suis né. Revenu à 7 ans en Côte d’Ivoire, je n’avais pas encore tissé de lien fort avec mon père. Mais là j’ai décidé de mettre un terme à tout cela pour le retrouver », nous a-t-il confié de passage à Abidjan pour sceller la réconciliation avec son « papa ».

Prometteur arrière gauche à Orléans en National, il a été repéré par Valenciennes en Ligue 2 qui lui a proposé 3 ans de contrat. Dès ses premiers pas au sein du club foulé notamment par Tiéné Siaka ou Angoua Brou Benjamin, Quenum connait une rupture des ligaments croisés du genou. La galère pour celui qui a dû garder le lit toute la saison. Une sorte de malédiction. Car il était dans les petits papiers de Kamara Ibrahim, pour intégrer la sélection nationale espoir de Côte d’Ivoire, en quête d’une alternative en défense gauche.

Le froid avec son père, un impair qu’il ne pouvait plus se payer. « Je sais ce que des ressentiments peuvent créer. Et je me disais qu’il fallait absolument que je brise ce mur de glace qui nous divisait en quelque sorte. Il me fallait sa bénédiction pour que je sois tranquille », a-t-il reconnu.

Depuis le dimanche 27 mai 2018, c’est chose faite. Puisque Larry Cheick, amputé d’une jambe à la suite d’une crise de diabète, et son fils se sont retrouvés véritablement depuis 17 ans. La joie et l’émotion, les images des retrouvailles en témoignent. S’il ne veut plus quitter son père, il devra pourtant penser à son retour à la compétition. A 24 ans, Cherif Kouamé Quenum, puissant défenseur doté d’une agressivité débordante et d’une bonne qualité de centre, entend reprendre son ascension. Pour se faire, il faudra passer par une bonne préparation pour retrouver ses sensations et du temps de jeu. Une préparation individuelle qui démarre dès le mois juin avant celle avec l’équipe de Valenciennes qui entame sa pré-saison en Hollande.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP