Flash Info

  • 13/10/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 3-1 RD Congo
  • 13/10/2019Athletisme: Marie Josée Ta Lou est arrivée à Abidjan ce dimanche avec sa médaille de bronze
  • 11/10/2019Athlétisme: Marie Josée Ta Lou, médaillée de bronze aux mondiaux 2019, à Abidjan le dimanche 13 octobre à 16h30
  • 11/10/2019Football-Transfert: Gervinho prolonge son contrat à Parme jusqu'en 2022
  • 11/10/2019Handball-Clubs Champions 2019 (M): Le Red Star éliminé à l'étape des quarts de finale par le Zamalek (35-23)
  • 11/10/2019Football-CAN U23 Égypte 2019 : Le processus d'accréditation des médias s’étendra du 11 au 25 octobre 2019.

Gouaméné Maxime : « Certains n’ont pas le niveau international »

Football
Elephants

Gouaméné Maxime : « Certains n’ont pas le niveau international »

17 September 2019 0

Les débuts de Gouaméné Maxime à la tête de la sélection A’ ont rimé avec défaite. Lourde défaite même, face au Sénégal. Une alerte avant le déplacement à Niamey pour le dernier tour aller des qualifications pour le CHAN 2020, sur laquelle le technicien entend s’appuyer pour relever la tête. En espérant des Eléphants bien plus conquérants que ceux du 14 septembre 2019.

 

Votre baptême du feu c’est avec une défaite 0-3 face au Sénégal que vous l’avez célébré. N’est-ce pas une grosse déception ?

La note est tellement salée que ça ne peut être qu’une déception. Après, c’est ce genre de match dont on avait besoin pour préparer comme il se doit ce groupe que nous avons. Il y a forcément des leçons à tirer de cette défaite qui est peu trop lourde à mon goût. Elle nous servira à préparer l’échéance le plus importante, le déplacement à Niamey pour affronter le Niger.

Pensez-vous avoir aligné la meilleure équipe pour le match amical face au Sénégal ?

 Honnêtement non ! Parce qu’il n’y a pas mal de joueurs qui ont manqué à l’appel, par rapport à la liste que j’avais établi. Il y a certains du FC San Pedro qui n’ont pas pu être là, d’autres de l’ASEC qui n’ont pas répondu pour des raisons que je n’étalerai pas ici…Ceux qui ont été alignés sont les meilleurs du moment, après trois journées de Ligue 1 que nous avons suivi. Après il faut tout simplement tirer des leçons et travailler sur ce qui n’a pas marché.

Seulement tris tirs cadrés en 90 minutes. N’est-ce pas inquiétant à quelques jours d’affronter le Niger ?

Cela ne me surprend pas. D’autant plus que depuis le début de la préparation, nous avons insisté sur le travail défensif, la récupération en gardant un bloc solide. Nous avons eu la possession de balle, mais nous n’avons pas su amener le danger dans le camp adverse, en créant le décalage. Je ne dis pas que nous avons joué ainsi dans le but d’aller que défendre au Niger. L’apport offensif sera également au menu du travail que nous allons continuer.

Vous parlez de leçons à tirer, quelles sont-elles ?

Sans jeter la pierre à qui que ce soit, je crois que certains n’ont pas le niveau international. Ceux qui croyaient l’avoir ont clairement déçu face au Sénégal. Au niveau international, il n’y a pas à fignoler. Il faut du caractère et de l’agressivité. Donc honnêtement, certains n’ont pas le niveau pour les compétitions internationales. On attend donc le retour des joueurs engagés avec leur club en compétition continentale et les autres qui ont ce niveau mais qui n’ont pas encore retrouvé toute leur forme. Pour avoir une équipe compétitive. L’enseignement que nous tirons c’est qu’il y a des changements à faire pour le Niger.

Que savez-vous que l’équipe du Niger ?

Je sais qu’elle est aussi athlétique que le Sénégal. C’est justement pour cette raison que nous avons choisi cet adversaire en amical. Il faudra être endurant et combatif face au Niger.

Rassurez-vous que vous récupèrerai les joueurs qui vous ont manqué dont ceux du FC San Pedro que vous citez ?

Les joueurs du FC San Pedro ne sont pas forcément ceux qui vont nous apporter ce que nous attendons.  Même s’il est vrai qu’eux, au moins, sont en compétition. Ici le championnat est arrêté et on l’a ressenti sur la prestation des garçons qui ont un manque au niveau du rythme. Après ceux de l’ASEC libéreront les joueurs, car nous seront à une période FIFA. De notre côté, il faudra adresser les courriers au bon moment pour qu’ils soient là pour nous être utile.

Pour votre première expérience à ce niveau, avez-vous les conditions de travail que vous espérez ?

De ce côté je peux vous dire que tout va bien. J’ai eu le temps nécessaire pour travailler avec ce groupe. Mais comme vous savez, le championnat est arrêté avec des joueurs absents pour une raison ou pour une autre. Nous avons dû appeler des jeunes dont la plupart est à sa première expérience internationale. Comprenez que ça soit compliqué. Il y avait du stress et de la nervosité. Mais au niveau des conditions de travail, ne vous inquiétez pas, tout va bien.

Après ce tableau que vous présentez, y a-t-il une ombre d’espoir avant le déplacement à Niamey ?

Bien sûr ! Je pense que nous avons la qualité. Après il faut savoir que pour les matches de ce niveau, il faut beaucoup plus de caractère. Il y a des jeunes comme Pondé Anges qui ont de la qualité. Après il faut qu’ils le sachent pour tout donner pour le pays. Nous irons au Niger pour joue crânement nos chances.

 

Propos recueillis par Armel YAO

A lire aussi ...

TOP