Flash Info

  • 16/01/2018Football-Eléphants-CHAN 2018: Yao Kévin, Kouakou Raoul et Zouzoua Pacôme forfaits pour la Zambie
  • 16/01/2018Football-Eléphants-CHAN 2018: Badié Gbagnon en renfort pour remplacer Inza Diabaté blessé à la cuisse
  • 14/01/2018Football-CHAN 2018-Groupe B: Côte d'Ivoire 0-1 Namibie
  • 12/01/2018Football-Transfert: Brice Dja Djédjé prêté par Watford au RC Lens pour 6 mois avec option d'achat
  • 12/01/2018Volley-Championnat national: La saison 2018 s'ouvre le samedi 20 janvier 2017 au Palais des Sports de Treichville
  • 12/01/2018Omnisports: Lassana Palenfo serait partant pour un nouveau mandat à la tête du CNO-CIV (source)
Football
Elephants

Eric Bailly : « J’aurais aimé que Dussuyer reste »

13 March 2017 0

Alors que la succession de Michel Dussuyer est ouverte depuis deux semaines, Eric Bailly, dans les colonnes de Jeune Afrique a indiqué qu’il aurait bien voulu que le technicien français reste en poste.

Et le défenseur de Manchester United défend sa thèse en s’appuyant sur les stats de Michel Dussuyer. « Moi, j’aurais aimé qu’il reste. Il a fait progresser l’équipe. En un an et demi, nous n’avons perdu qu’une fois, contre le Maroc », a-t-il indiqué. Un soutien fort qui n’a pas empêché l’ancien gardien français de prendre sa décision de démissionner. Un choix « qu’il faut respecter », a continué Bailly qui souhaite à Dussuyer de « retrouver une belle équipe, car il le mérite ».

“Ce qui nous a manqué à la CAN 2017“

Evoquer Dussuyer sans souligner la mauvaise performance des Eléphants lors de la CAN 2017, aurait un goût d’inachevé. Et pour Bertrand Bailly, le manque de concentration et d’implications pourraient expliquer la désillusion de la Côte d’Ivoire, championne en titre à l’heure de fouler la terre d’Oyem. « Peut-être que nous n’étions pas assez concentrés ou concernés dès le début de la compétition. Moi, je pense que nous avons laissé échapper la qualification pour les quarts de finale non pas lors du dernier match face au Maroc (0-1), mais lors des premiers, contre le Togo (0-0) et la RD Congo (2-2). C’est un échec, c’est vrai, mais il ne faut pas tout remettre en question. D’autres grandes équipes ont déjà été éliminées lors du premier tour d’un grand tournoi », a-t-il conclu à ce sujet.

 

 

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP