Flash Info

  • 19/03/2019Spécial Olympics World Games 2019: La Côte d'Ivoire médaillée de bronze au tournoi masculin de handball
  • 19/03/2019Taekwondo-Open de Belgique: Cissé Cheick et Ruth Gbagbi médaillés d'argent et de bronze
  • 19/03/2019Spécial Olympics World Games 2019: La Côte d'Ivoire en finale du tournoi de basket-ball feminin
  • 19/03/2019Spécial Olympics World Games 2019: La Côte d'Ivoire médaillée d'or au tournoi de football féminin
  • 19/03/2019Football-El. Can 2019: La séance d’entraînement des Eléphants prévue le mercredi 20 mars 2019 à 16h00 au stade Félix Houphouët-Boigny, est ouverte à la presse et au public
  • 18/03/2019Special Olympics World Games 2019: 17 médailles à présent pour la Côte d'Ivoire dont 8 Or, 2 Argent et 7 Bronze
Football
Elephants

« On ira à la CAN 2019 pour ramener la coupe »

13 March 2019 0

Mercredi soir, l'Olympique Lyonnais va tenter de réaliser l'exploit en éliminant le FC Barcelone en huitième de finale retour de la Ligue des Champions. Une compétition qui réussit plutôt bien à Maxwel Cornet, auteur notamment de trois buts face à Manchester City durant cette campagne. Pour Foot Mercato, l'international ivoirien a accepté de se confier avant ce choc cinq étoiles. Il en a aussi profité pour évoquer sa saison, ses ambitions ou encore la prochaine Coupe d'Afrique des Nations. 

La CAN 2019 dans un coin de la tête

Foot Mercato : De quel joueur vous inspirez-vous ?  quel est votre modèle ?

M.C : Didier Drogba. En tant qu’Ivoirien, il a été un modèle pour moi. Aujourd’hui, c’est un grand frère qui me conseille. Je pense qu’il a été un exemple dans le football (...) Il m’a dit de jouer mon football, d’être toujours à 100%, que ce soit aux entraînements comme en match.

FM : Vous allez jouer la Coupe d’Afrique des Nations cet été avec la Côte d’Ivoire. Quelles sont vos ambitions dans ce tournoi ?

M.C : On s’est qualifié pour cette CAN 2019. On ira vraiment pour ramener la coupe. C’est normal. On va tout donner là-bas (...) C’est pour tout un peuple, toute une nation. Vu la désillusion après la non-qualification à la Coupe du Monde (2018), on aura vraiment à cœur de montrer aux Ivoiriens qu’ils peuvent tous compter sur nous.

FM : Que représente pour vous le fait de porter le maillot des Éléphants ?

M.C : C’est une fierté. J’ai eu à faire un choix et jusqu’à aujourd’hui, je ne le regrette pas.

FM : Quelques mots sur la nouvelle génération ivoirienne dont vous faites partie.

M.C : On a une nouvelle génération. On essaye de faire prendre la mayonnaise entre nous. On a commencé à se connaître lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2018. Malheureusement, on ne s’est pas qualifié. Je pense qu’aujourd’hui, on a pris de la bouteille. On va dire que la mayonnaise a bien pris entre les jeunes et les anciens. C’est de bon augure.

FM : On connaît Maxwel Cornet le footballeur, mais beaucoup moins l’homme. Comment êtes-vous dans la vie de tous les jours ?

M.C : Je suis une personne très simple, très joyeuse au quotidien, que ce soit avec ma famille ou mes amis. Je suis vraiment sensible aux associations, aux bonnes œuvres. J’aime vraiment donner. Je suis quelqu’un de simple.

 

Foot Mercato : Vous êtes arrivé à Lyon à l’âge de 18 ans. Mesurez-vous le chemin parcouru ?

Maxwel Cornet  : Il est vrai que je suis arrivé en janvier 2015, à l’âge de 18 ans. J’en ai 22 aujourd’hui. On va dire que j’ai pris un peu de bouteille et que j’ai un peu plus d’expérience avec ce club. Je suis vraiment content.

FM : Qu’auriez-vous à dire au Maxwel Cornet d’il y a quatre ans ?

M.C : (Rire) Que si c’était à refaire, je le referais sans hésiter parce que l’OL est un club qui m’a fait grandir et qui m’a fait découvrir de belles choses. J’ai pu jouer des matches de Ligues des Champions, etc...Donc il n’y a vraiment rien à regretter.

FM : En quoi avez-vous changé depuis vos débuts chez les Gones ?

M.C : On va dire que j’ai évolué dans mon style de jeu. Je suis un petit peu plus calme, un peu moins fou fou. Et puis, j’ai aussi changé en tant qu’homme. C’est important. Quand on a côtoyé de grands joueurs tel qu’Alexandre Lacazette, forcément, on grandit.

FM : Vous êtes-vous inspiré de lui ou d’autres joueurs à Lyon ?

M.C : Oui, bien sûr je me suis beaucoup inspiré de "Lacaz". On a vraiment beaucoup parlé ensemble, au quotidien. Il m’a donné énormément de conseils. Jusqu’à aujourd’hui, il m’en donne encore. C’est important. Nabil (Fekir) l’est aussi au quotidien. Quand on a la chance de jouer avec un champion du monde, on essaye de prendre ce qu’il y a à prendre.

FM : Vous faites partie de la famille OL. Que représente le club pour vous aujourd’hui ? Quel a été votre moment le plus fort ici ?

M.C : L’OL, c’est un grand club. C’est l’un des plus grands clubs en France voire même en Europe (...) Le moment le plus fort ? On va dire que ça a été mon doublé en Ligue des Champions, ici contre Manchester City.

Cornet a apprécié les éloges de Pep Guardiola

FM : C’est un moment fort que vous avez vécu cette saison. Quels étaient vos objectifs et ambitions ? Comment jugez-vous votre année personnellement ?

M.C : L’objectif était d’être bien placé en championnat de France, d’être dans les trois premiers. Ensuite, c’était d’essayer d’aller le plus loin possible en Ligue des Champions. On va jouer pour se qualifier pour les 1/4 de finale. On va bien préparer ce match. (...) Personnellement, on va dire que c’est une saison qui n’est pas pleine. Je peux faire encore mieux, notamment en termes de temps de jeu. C’est un peu ce qui me frustre cette saison.

FM : On a tendance parfois à l’oublier, mais vous n’avez que 22 ans et vous êtes encore perfectible. Sur quoi pensez-vous devoir encore travailler pour être au sommet de votre art ?

M.C : C’est vrai, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je pense que je dois encore progresser sur la lucidité devant le but. Je dois encore en faire davantage. Il faut que je sois peut-être plus décisif pour l’équipe.

FM : La lucidité face au but, c’est un truc que vous pourriez piquer à Alexandre Lacazette dont vous m’avez parlé avant.

M.C : Ah ! C’est un truc que je lui piquerais bien ça (sourire). Je bosse pour ça.

FM : Cette saison, on a vu justement un grand Maxwel Cornet face à Manchester City à deux reprises. Sentez-vous que les regards sur vous ont changé depuis ces matches ?

M.C : Est-ce que le regard a changé ? Je ne sais pas. Mais il est vrai que j’ai reçu beaucoup de messages, notamment de félicitations. Donc ça fait vraiment plaisir et ça me donne envie de réitérer ce genre de performances. On donne de la joie à nos parents, à nos familles. C’est important.

FM : Vous sentez-vous capable de reproduire ces performances régulièrement ?

M.C : Bien sûr. Ça passe par le temps de jeu. Si on me laisse l’opportunité, bien sûr que je donnerais tout.

FM : Pep Guardiola a dit qu’il avait été impressionné par vous. J’imagine que c’est flatteur.

M.C : Bien sûr que c’est flatteur. Ça m’a même fait plaisir. C’est un très grand entraîneur. Mais il ne faut vraiment pas s’arrêter à ça. Je suis jeune. Ça donne envie de continuer à réitérer ce genre de performances et à grandir encore plus pour aspirer à jouer dans des clubs tels que le Real Madrid, Manchester, etc...

Le choc face à l’ogre catalan

FM : Il y a aussi le Barça que vous allez affronter mercredi en Ligue des Champions. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

M.C : Je pense que je suis dans le même état d’esprit que j’étais lors des précédents matches de Ligue des Champions, c’est-à-dire concerné et concentré à l’image de toute l’équipe. On avait un match à Strasbourg pour se préparer. Malheureusement, on a été accroché. Mais je pense qu’on va se servir de nos erreurs commises là-bas pour voir un grand Lyon à Barcelone.

FM : Lors du match aller face aux Blaugranas, vous n’aviez pas été titulaire. Aviez-vous été déçu ?

M.C : Bien sûr, très déçu comme tout compétiteur. Mais ça fait partie du football. Il faut respecter les choix du coach et être le plus décisif possible quand on rentre.

FM : Croyez-vous en l’exploit au Camp Nou ? Comment faudra-t-il jouer ?

M.C : Bien sûr que j’y crois, comme toute l’équipe d’ailleurs. Sinon, ça ne servirait à rien de faire le déplacement. Mais je pense qu’on a vraiment une carte à jouer à Barcelone (...) Je pense qu’il ne faudra pas avoir peur. Il faudra juste jouer comme on sait le faire. Lors des grands matches, on a toujours répondu présent. Il y en a encore un qui va arriver mercredi. Donc il va falloir ne pas avoir peur et jouer notre football comme on l’a montré à Manchester City et chez nous.

FM : Avec une équipe jeune, un peu comme l’OL, l’Ajax Amsterdam a éliminé le Real Madrid. Ça vous donne des idées ?

M.C : On a tous vu ce match de l’Ajax face au Real Madrid. C’est vraiment une équipe jeune, un peu comme la nôtre. En termes d’état d’esprit, il va falloir s’inspirer de ce qu’ils ont fait. Ils n’ont pas eu peur de jouer tout simplement. Ça s’est vu au niveau du résultat.

FM : Quel joueur vous impressionne le plus au Barça ?

M.C : Comme tout le monde, je pense que c’est Leo (Lionel Messi). Quand il est en forme, il est intenable. Mais à nous de faire en sorte qu’il ne soit pas dans un bon jour.

FM : Vous allez jouer dans le mythique Camp Nou. J’imagine que ce sera un moment fort...

M.C : C’est un rêve. Mais quand on sera sur le terrain, il ne va pas falloir rêver.

FM : L’OL est le dernier club français engagé en Ligue des Champions. Avez-vous une pression supplémentaire ?

M.C : Non, on n’a aucune pression en plus. On se rend juste compte de la chance qu’on a, en toute humilité. On doit continuer à travailler. C’est ce qui nous caractérise. Je pense qu’on aura tous les Français derrière nous et on va essayer de répondre présent.

FM : Ce sont aussi des rencontres pour se jauger face aux meilleurs. Vous sentez-vous au niveau de ces clubs-là ?

M.C : C’est vrai que ce sont de belles oppositions qui permettent de se jauger. Après, je ne dirais pas qu’on n’a rien à envier aux grandes équipes, mais on fait notre petit bout de chemin. On grandit tous ensemble. Comme vous l’avez dit, on a un groupe jeune. Ça serait un bon moyen de voir si le travail qu’on a effectué auparavant a porté ses fruits.

Footmercato

A lire aussi ...

TOP