Flash Info

  • 05/12/2022Beach Handball-Tournoi National : Les Soeurs Vertes et la Team Homibe sacrés
  • 05/12/2022Rallye-Raid : Le 45e Dakar partira des bords de la mer Rouge le 31 décembre 2022 pour jouer la victoire finale le 15 janvier 2023 sur les rives du golfe arabique
  • 05/12/2022Football-International : Selon TyC Sports, Marcelo Bielsa pourrait prendre les rênes de le sélection de l'Uruguay
  • 05/12/2022Cyclisme sur piste : Mathilde Gros remporte la Ligue des champions en sprint
  • 05/12/2022Athlétisme : Marathon de Valence : Le Kenyan Kelvin Kiptum a remporté le marathon avec un temps ultra rapide de 2h 1 minute et 53 secondes
  • 05/12/2022Tennis : Open d'Australie : Gael Monfils annonce son forfait

Lukaku incrimine Marc Wilmots

Football
Elephants
International

Lukaku incrimine Marc Wilmots

31 May 2017 0

Actuellement à Liège où il prépare sa première sortie en tant que sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, Marc Wilmots a été sévèrement renvoyé à l’Euro 2016 par Jordan Lukaku.

La Belgique annoncée comme favorite de l’Euro 2016 a été éliminée en quart par le Pays de Galles. Présent dans le groupe alors dirigé par Marc Wilmots, Jordan Lukaku n'a toujours pas digéré. Et le latéral gauche de la Lazio de Rome incrimine directement l’actuel sélectionneur de la Côte d’Ivoire.

« Le Pays de Galles, et avec tout le respect que j'ai pour eux, on doit toujours passer. Mais quand tu vas à l'Euro mal préparé, ça devient difficile de le gagner, ce n'est pas une partie de FIFA. A aucun moment, j'ai vu quelque chose qui ressemblait à une préparation de match. (...) Si tu mets deux jeunes l'un à côté de l'autre sans aucune préparation tactique, zéro consigne... (…) Mais dès que j'avais le ballon, j'entendais : 'Donne à Eden'. C'est pas ça le foot de haut niveau. (...) On n'avait pas de système de jeu », a confié Lukaku à Sport/Foot Magazine.

Les Ivoiriens qui ont les yeux rivés sur Liège croient  qu’une préparation s’y déroule et qu’en émergera un système qui mettra la Hollande et la Guinée en déroute.

 

Patick GUITEY

A lire aussi ...

TOP