Flash Info

  • 22/09/2017Cyclisme: L'Union cycliste internationale (UCI) va utiliser l'arbitrage vidéo la saison prochaine
  • 22/09/2017Football-FIFA: Ronaldo, Messi et Neymar finalistes au titre de Joueur de l'année
  • 22/09/2017Football-El.CM 2018: Marc Wilmots devrait donner sa liste pour le Mali le jeudi 28 septembre prochain
  • 22/09/2017Viet Vo Dao: Le président de la Fédération mondiale promet un stage au Vietnam aux encadreurs ivoiriens
  • 22/09/2017Football-Ligue 1: Diabaté Inza quitte l'AS Tanda et signe 2 ans en faveur du FC San Pedro
  • 22/09/2017Afrobasket 2017 Dame: Les Eléphantes ont reçu une prime olympique de 450.000 Frs Cfa chacune
Football
Elephants
International

« Je n’ai pas arrêté ma carrière de footballeur »

12 August 2017 0

Nouveau coach-adjoint des sélections nationales A’ et Olympique, Kolo Touré n’a pourtant pas encore rangé les crampons.

Le mercredi 9 août dernier, Kolo Touré a été nommé par la FIF aux côtés de Kamara Ibrahim. Un véritable honneur pour l’ex-défenseur des Eléphants de Côte d’Ivoire, qui semble pourtant n’avoir mis sa carrière de footballeur qu’entre parenthèses.

A 36 ans,  Kolo attend un nouveau défi sur les pelouses avant de tourner la page. « Je n’ai pas arrêté ma carrière de footballeur. Ma carrière de footballeur n’est pas encore terminée. Mais je mets les chances de mon côté afin que quand je m’arrêterai de jouer, je puisse exercer en tant qu’entraîneur. Je m’emploie donc à préparer la Licence UEFA A. En ce moment, je suis dans l’attente d’une sollicitation. Mais si jamais elle n’aboutit pas dans les mois à venir, je vais faire le grand saut », a-t-il précisé sur le site officiel de la FIF.

Je veux être un grand entraîneur “

L’attente de ce dernier challenge ne dilue pas sa volonté de gravir les étapes de l’apprentissage du métier de guide de groupes. Après avoir grandi sous les ordres des plus grands entraineurs de la planète-foot, Kolo Touré rêve grand pour le nouveau métier qu’il lorgne. « Certes, j’ai une certaine expérience en tant que joueur mais il est nécessaire que je passe par l’apprentissage au métier d’entraîneur. Donc les diplômes, c’est important. Et je ne veux pas être un bon entraîneur, je veux être un grand entraîneur ». Mais avant, aider l’équipe nationale A’ à se qualifier pour le CHAN 2018, reste l’objectif immédiat pour « The Rock ».

Patrick GUITEY

 

 

A lire aussi ...

TOP