Flash Info

  • 16/09/2020Football-Egypte : Le technicien Français Patrice Carteron résilie son contrat avec le Zamalek du Caire
  • 16/09/2020Football-Ligue 1-Mercato : Thomas Trazié et Armel Zohoré du RCA signent saisons avec l'OGC Nice (officiel)
  • 16/09/2020Football-Côte d'Ivoire-Ligue 1 : La saison pourrait s'ouvrir le 24 octobre 2020
  • 15/09/2020Basket-Afrique : L’Egypte désignée par FIBA Afrique pour organiser l’édition 2020 des Championnats d’Afrique U18 de basket-ball masculin et féminin
  • 15/09/2020Tennis de Table-Côte d'Ivoire : La saison 2020-2021 s'ouvre le samedi 17 octobre 2020 à Abidjan
  • 15/09/2020Football-Ligue 1 : Marcellin Kablan, ancien coach de Williamsville Athletic Club, au SC Gagnoa pour une saison

El.CAN 2019-CI-Niger (1-0) : Eléphants, toujours aussi friables

Football
Elephants
CAN

El.CAN 2019-CI-Niger (1-0) : Eléphants, toujours aussi friables

17 November 2019 0

Débuter avec une victoire les qualifications de la CAN 2021. C’est fait. Pour ce qui était de confirmer la bonne santé des matches amicaux, Il faudra attendre. Car les Eléphants, face au Mena du Niger, ont encore étalé un visage ridé par une inefficacité offensive.

L’opération séduction, c’est raté. Un peu comme la cérémonie d’hommage à Serey Dié, rien n’a semblé bien coordonné. En tout cas, après 23 minutes face au Niger. Car, à partir de l’échec de Max Gradel face Daouda Kassali, la solidarité du groupe du Kamara Ibrahim est partie en vrille. Pourtant, le 4-2-3-1 très mobile donnât des garanties d’une soirée réussie. Même au cœur de l’épave du stade Félix Houphouët-Boigny. Redoublement de passes dans le milieu tenu par Kessié, Maïga et Seko, apport offensif du capitaine Aurier et implication de Nicolas Pépé. Les Ingrédients évoqués la veille, bouillonnaient pour faire un met succulent au palais des fans, qui ont fait le déplacement. Finalement, ce fut un menu fretin. Malgré 58% de possession de balle en faveur des locaux.

SOS, Côte d’Ivoire cherche buteur !

En panne de justesse dans le dernier geste, les Eléphants, au lieu du combat pour battre le Mena, ont mené bataille les uns contre les autres. Surtout en attaque. De quoi éteindre la flamme. La dispute pour l’exécution du penalty de la 23è, entre Gradel et Pépé, l’illustration parfaite. Dès lors, l’individualisme a primé sur le collectif. La confiance sur le doute, surtout dans la tête de Gradel, moins clinique, pour cette fois. Malgré des situations nettes. Du pain béni pour les hommes de Jean-Guy Wallemme qui n’en demandaient pas mieux, pour se faire plaisir, dans un match à présent clairsemé des déboulés de Djibo Mohamed, Mohamed Ali ou encore Daouda Moussa Yusif. Mais comme l’adversaire en face, il a manqué le tueur  pour valider les occasions. Entrés à quelques encablures de la fin de la partie, Cornet et Boly n’ont pas eu les billes nécessaires pour changer l’impression. Celle d’une Côte d’Ivoire toujours à la recherche du finisseur qui lui a tant manqué à la CAN 2019. Après avoir assis sa rigueur défensive qui navigue sur trois matches consécutifs à domicile sans encaisser le moindre but, Kamara Ibrahim cherche désespérément un buteur.  Vivement qu’il se révèle mardi à Addis-Abeba, face à l’Ethiopie.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP