Flash Info

  • 19/07/2019Football: L'ALGÉRIE remporte la deuxième coupe d'Afrique de son histoire
  • 19/07/2019Football-CAN 2019-Finale : Sénégal 0-1 Algérie
  • 18/07/2019El.CAN 2021 : La Côte d'Ivoire dans le groupe K avec le Niger , le Madagascar et l'Ethiopie
  • 18/07/2019Football-Transfert: Jean-Michaël Séri prêté par Fulham au Galatasaray SK
  • 16/07/2019Football-Afrique: Clarence Seedorf et Patrick Kluivert démis de leur fonctions de Sélectionneur et Sélectionneur adjoint des Lions indomptables
  • 16/07/2019Football-CAN 2019: La Fédération guinéenne a décidé de limoger Paul Put après la défaite face à l'Algérie

CAN 2019-Amical: La Côte d'Ivoire battue par l'Ouganda

Football
Elephants
CAN

CAN 2019-Amical: La Côte d'Ivoire battue par l'Ouganda

15 June 2019 0

Annoncé comme le véritable test de la Côte d'Ivoire dans sa préparation pour la CAN 2019, l'Ouganda a tenu son rang en battant les Eléphants sur le score de 0-1, ce samedi à Abu Dhabi.

Beaucoup plus présente, l'Ouganda a logiquement pris le dessus sur une formation ivoirienne sans grande agressivité. Dès la 6è, c'est Sylvain Gbohouo qui évite aux Eléphants, un but matineux. Sa parade exceptionnelle sur la tête placée de Patrick Henry Kadou lance la partie. La réaction de Jonathan Kodjia à la 9è n'a pas la même sonorité. La frappe enchaînée de l'attaquant d'Aston Villa ne fait chatouiller Denis Onyango qui passera un après-midi tranquille.

Ce qui n'est pas le cas de Gbohouo. Si Nicolas Pépé (11è) et Max Gradel (42è) s'amusent à vendanger leurs coups francs, Faruku Miya est bien plus précis. D'abord sur le penalty concédé à la 33è par Serge Aurier. Le milieu des Cranes prend à contre pied le portier ivoirien pour l'ouverture de la marque (0-1, 34è). Trois minutes après, le même Faruku sur coup franc, oblige Gbohouo à s'employer, Kadou surgissant derrière n'a pas la lucidité pour conclure. De quoi ramener les deux formations aux vestiaires.

La seconde période ne perd pas la ligne de la première. Toujours aussi déterminée, l’Ouganda réduit les espaces et empêche Nicolas Pépé et Jonathan Kodjia de briller, en l’absence d’un milieu en quête de justesse technique. Kamara Ibrahim jette plusieurs cartouches dans le bain. Serey Dié, Comara Cheick et Wonlo Coulibaly stabilisent le système défensif. Quand Wilfried Bony, Wilfried Zaha apportent une éclaircie au sein d’une attaque loin de son efficacité de Chantilly. Une défaite au final comme une piqûre de rappel pour les acteurs mais également les observateurs. Le chemin pour redevenir un grand d’Afrique est encore long.

Patrick GUITEY

TOP