Flash Info

  • 14/10/2019Athlétisme: La 5è édition du Marathon du District d'Abidjan se tiendra le vendredi 15 novembre 2019
  • 14/10/2019Football: Eugène Marie Diomandé candidat à la présidence de la Fif (Avocat)
  • 13/10/2019Football-Amical: Côte d'Ivoire 3-1 RD Congo
  • 13/10/2019Athletisme: Marie Josée Ta Lou est arrivée à Abidjan ce dimanche avec sa médaille de bronze
  • 11/10/2019Athlétisme: Marie Josée Ta Lou, médaillée de bronze aux mondiaux 2019, à Abidjan le dimanche 13 octobre à 16h30
  • 11/10/2019Football-Transfert: Gervinho prolonge son contrat à Parme jusqu'en 2022

Quart-Civ-Alg : Max Gradel « prêt et serein »

Football
Elephants
CAN 2019

Quart-Civ-Alg : Max Gradel « prêt et serein »

10 July 2019 0

En fin de matinée, en conférence de presse d’avant-match, Kamara Ibrahim est arrivé avec Max Alain Gradel. Une indication de ce qui serait la composition des Eléphants face aux Fennecs d’Algérie.

Après 207 minutes en 3 matches, Max Gradel avait besoin de souffler. Lors du duel avec le Mali, c’est du banc que le « tueur de Lions » a suivi la laborieuse exécution des Aigles du Mali en huitième. « On savait que ça allait être difficile. C'était une victoire laborieuse mais le plus important était de sortir vainqueur ». Difficile était de suivre de loin ses coéquipiers. Face à l’Algérie, la donne risque de changer. Sa présence en conférence de presse n’était pas fortuite. Jusque-là, tous ceux qui y avaient participé furent aligner par Kamara Ibrahim. Même au plus fort de la critique. L’exemple de Seri Jean Michael avant l’explication avec le Maroc.

Présent à la CAN depuis 2012, l’attaquant de Toulouse prêt à tenir n’importe quel poste, a semblé affûté pour faire revivre 2015 aux supporters ivoiriens. Même si cet Algérie semble une montagne, au regard de ses récentes performances. « Depuis le début de la compétition, l’Algérie a montré qu’elle est une équipe costaud, en défense tout comme en attaque. On verra ce que le match va donner et nous saurons si elle pourra répéter ses matchs précédents ». Une déclaration qui sonne comme un défi lancé aux hommes de Djamel Belmadi, le sélectionneur algérien des Fennecs qui a eu maille à partir avec la presse locale.

Mais Gradel et ses coéquipiers, focus sur eux, ne s’en préoccupent pas. Toisés pour leur jeu loin du model d’hier, le capitaine du TFC sait que l’essentiel est ailleurs. « Le plus important dans un match de football, c’est de gagner pour pouvoir avancer. Il y a des équipes qui ont mieux joué et elles ne sont plus là.  L’état d’esprit est bon dans le groupe et nous sommes sereins et prêts pour le match », a-t-il conclu pour faire l’économie des mots pour faire place aux actes au stade de Suez.

Patrick GUITEY à Suez

A lire aussi ...

TOP