Flash Info

  • 22/09/2017Cyclisme: L'Union cycliste internationale (UCI) va utiliser l'arbitrage vidéo la saison prochaine
  • 22/09/2017Football-FIFA: Ronaldo, Messi et Neymar finalistes au titre de Joueur de l'année
  • 22/09/2017Football-El.CM 2018: Marc Wilmots devrait donner sa liste pour le Mali le jeudi 28 septembre prochain
  • 22/09/2017Viet Vo Dao: Le président de la Fédération mondiale promet un stage au Vietnam aux encadreurs ivoiriens
  • 22/09/2017Football-Ligue 1: Diabaté Inza quitte l'AS Tanda et signe 2 ans en faveur du FC San Pedro
  • 22/09/2017Afrobasket 2017 Dame: Les Eléphantes ont reçu une prime olympique de 450.000 Frs Cfa chacune
Football
CAN

La Côte d’Ivoire ne craint pas les réformes

1 August 2017 0

A la suite des réformes de la CAF adoptées le mois dernier, la CAN passe de la période de janvier-février à celle de juin-juillet. Au lieu également de 16 c’est à présent 24 nations qui gagneront le droit d’y participer à partir de 2019. Pays organisateur de l’édition 2021, la Côte d’Ivoire n’entend pas partager l’événement avec un autre pays du continent.

L’organisation des 8ès Jeux de la Francophonie sur son sol a donné quelques indications sur ce que prévoit la Côte d’Ivoire en 2021. En visite en Sierra Leone, Alassane Ouattara ne s’est pas privé de l’indiquer aux sceptiques.  

« Il y a quelques jours, nous avons accueilli les Jeux de la Francophonie avec 4 000 athlètes venus de 54 pays. Donc, la Côte d’Ivoire a les infrastructures et dans tous les cas, nous allons continuer jusqu’en 2021 à construire les infrastructures nécessaires pour accueillir la phase finale », a déclaré le Président de la République de Côte d’Ivoire à BBC.

Si les charges augmentent forcément pour les prochains pays hôtes de la compétition, la Côte d’Ivoire consciente s’apprête déjà a accueillir l’ensemble des délégations et le monde qui se déplacera pour suivre la compétition. « Nous prenons acte de la décision d’augmenter le nombre d’équipes participantes et la Côte d’Ivoire a les infrastructures nécessaires », a assuré le président ivoirien.

A quatre ans de l’événement, les travaux sur les sites choisis pour abriter les stades, n’ont toutefois pas encore réellement démarré.

Iris de Bankolé

A lire aussi ...

TOP