Flash Info

  • 27/10/2020Basket-Côte d'Ivoire : Blaise Amalabian nommé DTN Adjoint à la Fédération Ivoirienne
  • 27/10/2020Basket-Côte d'Ivoire : Le serbo-slovène Dejan Prokic est le nouveau Directeur Technique National de la FIBB
  • 26/10/2020Football-El.CAN 2022-3è journée : Côte d'Ivoire-Madagascar prévu pour le 14 novembre 2020 à partir de 19h00 Gmt
  • 26/10/2020Football-El.CAN 2022 : Un quatuor ivoirien va arbitrer la rencontre Cameroun-Mozambique
  • 26/10/2020Volley : Koné Sanga élu membre du Conseil d’administration de la Fédération internationale
  • 26/10/2020Cyclisme : L'édition 2020 du Tour de Côte d'Ivoire est prévue du 14 au 21 décembre

Infantino évoque une CAN quadriennale

Football
CAN

Infantino évoque une CAN quadriennale

2 February 2020 0

Après la mise sous tutelle de la CAF à travers l'installation de sa secrétaire générale au cœur de son système, la FIFA est en pleine tentative d'influence de la périodicité de la CAF à travers son président. Ce samedi au Maroc, Gianni Infantino, a demandé aux présidents de fédérations africaines de réfléchir sur la possibilité de passer la CAN de biennale à quadriennale.

« La CAN génère vingt fois moins que l’Euro. Avoir une CAN tous les deux ans, c’est bien au niveau commercial ? Cela a développé les infrastructures ? Réfléchissez à la passer tous les quatre ans ». Ces propos sont du patron de la FIFA présent au séminaire de développement des compétitions de football et des infrastructures en Africa, organisé par la CAF. Une série de questions qui transpire l’envie de Gianni d’amener les Africains à accepter une nouvelle révolution. Après le passage de la CAN de l’hiver à l’été avant un rétropédalage.

Pourtant, Gianni Infantino a appelé la CAF à ne pas copier l’Europe qui a des enjeux différents de ceux du continent africain. « L'une des nombreuses erreurs de l'Afrique c'est de copier ce qui se fait en Europe pour l'appliquer en Afrique. La situation est différente, les économies sont différentes. La CAF doit créer des solutions pour son propre football ». Même si pour l’heure, les solutions semblent descendre tout droit des bureaux européens de la FIFA.

Patrick GUITEY

A lire aussi ...

TOP