Flash Info

  • 18/10/2019Football-El.CHAN 2020: L'entrée au stade pour le duel Côte d'Ivoire-Niger est gratuite
  • 18/10/2019Football-EL.CHAN 2020 : Côte d'Ivoire-Niger prévu le dimanche 20 octobre au stade Félix Houphouët-Boigny
  • 18/10/2019Athlétisme: L'Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire offre 2 millions à Marie Josée Ta Lou
  • 18/10/2019Athlétisme: L'Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire offre 2 millions à Marie Josée Ta Lou
  • 18/10/2019Athlétisme: L'Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire offre 2 millions à Marie Josée Ta Lou
  • 14/10/2019Athlétisme: La 5è édition du Marathon du District d'Abidjan se tiendra le vendredi 15 novembre 2019

Football/ Eliminatoires CAN 2008: Les Eléphants piétinent les Scorpions

Football
CAN

Football/ Eliminatoires CAN 2008: Les Eléphants piétinent les Scorpions

25 March 2007 0
Football/ Eliminatoires CAN 2008:  Les Eléphants piétinent les Scorpions

Ce n’est pas pour cette fois que la sensation viendra du Mahamasina stadium de Tana. Les Scorpions n’ont pu réaliser l’exploit face à des Eléphants qui ont trouver l’antidote à leur venin mortel. 3-0, les Barea ont connu le même sort que leur voisin du club M. La sélection nationale ivoirienne a réussi l’essentiel lors de son déplacement exotique sur une île de Madagascar qui l’attendait à bras ouverts et avec beaucoup d’impatience. Du spectacle à cause de l’état de la pelouse, il n’y en a vraiment pas eu. Et ce, malgré l’assemblage de Drogba, Kalunho, Dindane et autres Kolo Touré, habitués à évoluer à Stamford Bridge, au stade Bollaert ou à l’Emirates Stadium. Cependant, en absence de prouesses techniques et de grigris dont ils ont, seuls, le secret, les Ivoiriens ont servi trois buts au public malgache qui ne savait plus qui supporter. L’équipe du ballon d’Or Africain 2006 ou les jeunes Scorpions aux crochets encore frêles ? Les supporters du Barea, portés par la fibre patriotique ont vite fait leur choix. Un choix qui leur restera en travers de la gorge car Steve Gohouri continuait sa funeste besogne qu’il avait entamé au stade Anjalay face au club M. Le défenseur, mis sur orbite par le capitaine Didier Drogba, catapulte de la tête le cuir dans les buts de Raharison Chrysostome, le gardien malgache (28e ; 0-1). Trois buts en deux rencontres, Steve Gohouri n’oubliera pas de si tôt cette folle semaine passée sur les îles africaines. Le ballet des buts ivoiriens s’achève pour la première période, avec un slalom d’Aruna Dindane. L’attaquant du Racing Club de Lens se joue de Raharison Chrysostome et avec un calme olympien, ajuste parfaitement la cage des Scorpions (35e ; 0-2). Au retour des vestiaires Tiéné Siaka Chico et Kolo Touré jusque là, au dessus de toutes critiques, manquent de scorer pour les Malgaches, visiblement, sans arguments offensifs de poids pour inquiéter la charnière ivoirienne. Passées ces frayeurs, les Eléphants se résolvent à contenir les Scorpions qui, devant le président de la République Malgache, Marc Ravanomanane, tentent de sonner la révolte. Une initiative qui demeure stérile face à des ivoiriens qui, face à une cause déjà entendue, se contentent de gérer l’avance. Mais Amara Diané, entré à la place de Tiéné Siaka, ne n’entend de cette oreille et viole le mot d’ordre. Sur un corner bien envoyé au second poteau par Yapi Yapo, l’attaquant de poche du PSG, du bout du soulier signe sa seconde cape (81e ; 0-3). Une réalisation du Parisien qui fait d’ailleurs fuir les supporters malgache du Mahamasina stadium. Les Eléphants face aux jeunes malgaches n’ont peut-être pas déroulé le rouleau compresseur. Mais l’objectif qui était la victoire a été atteint. Un succès qui permet aux Eléphants de trôner au dessus du groupe 1. Une partie de la forêt des éliminatoires de la CAN 2008 qu’ils dominent devant les Panthères Gabonaises et les Scorpions Malgaches. Patrick GUITEY FICHE TECHNIQUE Barea de Madagascar : J.Chrysostome, Randrianantoanina Marco, Randrianarisoa Gervais Mamy, Razakanantenaina Pascal (cap.), Andriamihaja Tsima Eddy, Rakotondrabe Eric Julien, Nomenjanahary Lalaina, Dimitri Carlos Zozimar, Johan Paul, Voavy Paulin, Andriatsima Faneva Ima. Remplaçants: Ramiadamanana Claudio (Faneva Ima, 57e), Randrianantoanina Claudio (Nomenjanahary Lalaina, 60e), Rabeariniala Dimby (Johan Paul, 71e). Carton jaune : Johan Paul (45e) Éléphants ivoiriens : Barry Boubacar, Gohouri Steve, Toure Kolo Habib, Boka Arthur,Tiene Siaka ,Akale Kanga, Yapi Yapo Gilles, N'dri Koffi Romaric, Aruna Dindane, Kalou Salomon, Drogba Didier, Remplaçants: Doumbia Mamadou, Gnanhouan Gerard, Traore Kandia, Diane Amara, Bah Lionel, Ya Konan Didier. Buteurs : Gohouri Steve (28e), Aruna Dindane (35e) , DianeAmara (81e) Remplaçants : N'dri Koffi Romaric (70e), Tiene Siaka (80e) Carton jaune : Kolo Toure Abib (42e) Arbitres : Mailet Eddy, Françoise Winsley, Spiro Walter (Seychelles) Commisaire de la Caf : Vadamaly ILS ONT DIT • Stielike Ulrich (coach Eléphants ) « nous avons réussi l'essentiel » Le niveau technique individuel des joueurs malgaches m'a beaucoup surpris. Nous avons eu du mal à suivre le rythme donné par les Barea durant les 30 premières minutes de jeu. Nous avions mal joué, je dois l' admettre. Pourtant nous avons réussi l'essentiel : obtenir la victoire. • Didier Drogba (capitaine Eléphants) « Les Barea deviendront une grande » Comparés à nous, les joueurs malgaches sont très vifs et mobiles, et la valeur technique individuelle des joueurs est très impressionnante. Les Barea de Madagascar deviendront une grande équipe après des corrections sur le jeu collectif. • Jean Paul Rossignol ( coach Barea) « ce match servira de leçon » Je ne suis pas du tout satisfait du résultat obtenu, mais je pense que le match servira de leçon à mes jeunes joueurs. • Carlos Zozimar Dimitri ( attaquant Barea) « nous n'avons rien à envier aux Ivoiriens » Je n'ai pas compris pourquoi nous n'avons pas pu marquer des buts, alors que nous étions très à l'aise durant le match. Hormis la différence au niveau de la taille, je pense que, techniquement, nous n'avons rien à envier aux Ivoiriens. De surcroît, les entrées assez tardives de Claudio Ramiadamanana et de Dimby Rabeariniala dit Doula n' ont pas permis à ces joueurs de mieux s'exprimer.

A lire aussi ...

TOP